POP CITY

Un monde où le sérieux rime avec maladie
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Gift d'avant Xmas [Hampton]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeVen 21 Déc - 21:19

C’était bien Noël, on voyait les gens avec des sacs pleins de cadeaux, courir dans les magasins, prendre le métro pour aller à Londres, de nombreux allers retours et le froid qui était tombait sur la ville. Il ne manquerait plus qu’il neige, ce serait un cadre parfait, souriant, doux et chaleureux. Enfin, pas tout à fait … Vous voyez ce jeune homme avancé, l’air renfrogné ? Oui, lui qui faisait des bruits sourds avec ces énormes rangers, dans un jeans noir avec ceinture au grand ceinturon à tête de mort qui était bien visible puisqu’il avait rentré son gros pull noir aussi à cet endroit. Ce jeune homme là n’était autre qu’Ethan Rowland qui se dirigeait d’un pas déterminé à un endroit précis. Et il n’avait pas l’ai commode. Comme toujours vous allez me dire mais non, là c’était un cran ou deux au dessus, il n’était VRAIMENT pas content et allait bientôt le montrer. Il se frottait ses mains gantées de cuir pour avoir un peu plus chaud et remit bien son écharpe qu’il venait de prendre à un type pour avoir plus froid à son cou. Il ne fallait pas qu’il tombe malade avant Noël, c’était une période sympa, surtout pour détrousser les gens. Chaque année, pleins de cadeaux étaient entassés chez lui que lui et sa bande avait pris à diverses personnes. Evidemment, les cadeaux étant emballés c’était la surprise en ouvrant. Cela allait à des poupées (qu’il tordait), à des livres (qu’ils brûlaient) ou à des vêtements qu’ils gardaient si ce n’était pas trop ringard et à leur taille. C’était un Noël sympa qu’ils passaient ensemble, à boire de la bière volée et à manger ce qu’il restait chez le traiteur ou alors au fast-food, ça dépendait des années. Eux ne le passaient pas en famille, c’était trop la honte, mais entre potes à rire comme des tordus et ouvrir leurs cadeaux. Bon, c’était soft puisqu’ils restaient enfermés chez Rowland donc pas de soucis. Le pire étant le Nouvel An, ils roulaient comme des fous en hurlant ou alors couraient et taggaient les maisons, toujours en hurlant et leurs bières à la main. Ils n’avaient pas l’air malin mais c’était drôle à leurs yeux. Pas pour les autres occupants. Bien sûr, ils choisissaient bien leurs maisons pour les tagger. On ne touche pas aux Rock et on insiste bien sur les Pop et Paumés. De vrais gamins … Mais ils ne faut pas leur demander trop à leurs petits cerveaux de moineau. Enfin, c’est une insulte aux moineaux …

Mais ce n’était pas encore la fête, juste les préparatifs dont tout le monde se réjouissaient, certains avaient même décorés leurs maisons. Hum, Ethan ne ferait encore une fois aucun effort, n’offrant aucun cadeau sauf à sa sœur et à Emma. Peut être en ferait il un à Sara, la jolie disco qu’il trouve plus que charmante. Il achetait toujours ses cadeaux à sa petite amie, vraiment, il ne les volait pas pour lui faire plaisir. Autant lui dire que ça lui coûtait beaucoup, pas au niveau argent car il en amassait pas mal, mais au niveau moral car c’était contre son éthique. Alors c’était jamais lui qui payait, il envoyait quelqu’un car sinon c’était trop la honte. Non mais le roi de Pop acheter quelque chose dans un magasin ! Ou alors il allait à Londres, là-bas personne ne dirait quoique ce soit, ce n’était plus son royaume et on le regardait même bizarrement dans ses vêtements. Bref. Revenons à notre protagoniste qui continuait de marchait. Oui, il n’avait pas pris de voiture car il y avait trop de monde sur la route, pas possible de faire du 120 minimum en ville alors ça ne servait à rien, il irait plus vite à pied vers sa destination.

Où allait il d’ailleurs ? Si on se fiait aux panneaux de direction, Rowland irait … à l’université !!! Depuis quand l’illettré allait là où les gens savaient lire et bien d’autres choses qui ne servaient à rien dans la vie ? Lui savait se servir de ses poings, c’était plus que suffisant pour vivre la vie qu’il menait. Il ne savait pas vraiment lire, enfin si mais comme un enfant c'est-à-dire en buttant toutes les trois syllabes, ne savait pas écrire sans faire des fautes à 90% des mots. Quant à compter, les additions très simples après c’était impossible. Et dire qu’il est allé jusqu’au lycée comme ça !! Il ne savait pas l’heure qu’il était et ne demanderait à personne car ce serait aussi la honte. Il se souvint qu’il se baladait avec une montre dans la poche où était écrit l’heure en chiffres et non avec des aiguilles. La sortant discrètement, il vint qu’il était presque 16h. Les cours allaient sûrement se finir et Kévin sortirait … Bien sûr que c’était pour le paumé qu’il venait, pas pace qu’il désirait apprendre plus de choses sur des sujets intellectuels.

Se posant sur la barrière face à l’entrée, il attendit qu’une vague d’étudiants sortent et parmi eux, sa victime préférée. Au bout de quelques minutes, les jeunes sortaient, évitant tous du regard le rockeur qui les observait. Seuls les autres rockeurs osaient le saluer, les autres baissaient la tête. Il y avait de tout : des Pop en fluo et coiffures étranges, des Disco perchés sur des talons plates formes avec des pattes d’éph, des hippies avec leurs chandails, des rockeurs en noir et des paumés qui faisaient tâche à cause qu’ils étaient habillés de manière banal. Mais Rowland s’en moquait, il cherchait juste une seule personne parmi les gens qui tentaient de se faire discret. D’un coup, il vit une silhouette familière qui tentait de se cacher en rentrant à moitié la tête dans son manteau, comme une tortue.


Hampton !!

Il l’avait vu et l’interpella en hurlant si bien que tout le monde se tourna non pas vers Ethan mais vers Kévin qui allait se sentir bien bête. Le rockeur ne bougeait toujours pas, perché sur sa barrière et lui fit signe de venir de la main en montrant le sol de son index.

Come here, maintenant !!

Autant dire que le ton n’était pas des plus aimables …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeSam 22 Déc - 1:37

Il faisait plutôt froid dehors ce matin-là. Kevin avait sorti ses gants bleu marine pour ne pas avoir le bout des doigts gelé... Tout commençait bien ! Sa mère n'avait pas beuglé comme une folle et au contraire elle semblait s'affairait à préparer des petits gateaux à la canelle, qu'elle seule savait faire parfaitement. L'atmosphère de Noël était de plus en plus présente chez les Hampton, même son père avait cessé de bricoler sa tondeuse pour aider à la cuisine, histoire d'aider. Dernière journée de cours qui débutait et il était visiblement de bonne humeur. Il avait parlé de Lana à ses parents et ces denriers n'avaient pas masqué leur enthousiasme.

- C'est une bonne chose ! J'ai toujours eu peur que tu fréquentes cette catin de Pill...

- Et ! Emma n'est pas une catin, elle a son style et elle n'est pas très méchante...

- Si tu le dis... enfin Lana est normale, elle !

Cela gênait Kévin que sa mère parle de la rockeuse comme ça. Bon d'accord elle ne l'aimait pas mais Hampton se disait qu'au fond, c'était une vraie gentille. Bref, il attaquait cette journée avec une motivation rare surtout ces derniers jours. Il n'avait pas atteint la porte de l'université, qu'un rockeur lui jeta en plaine figure un énorma boule de neige. L'eau glacée coula dans son cou et Kévin se hâta de rentrer à l'intérieur. A part ce petit incident, rien de notable. Au déjeuner, c'était le repas de Noël qui était servi au resto U. Mais Kévin était très prudent avec ses choses là. Il savait qu'Ethan pouvait en profiter pour lui rendre une visite indésirable, juste pour manger à sa santé. Alors il passa son midi à la bibliothèque, à réviser un peu pour ses examens à la rentrée. Ce serait ça de libre pour les vacances.

L'après-midi se déroulait tranquillement. Assis au troisième rang près de la fenêtre, il prenait de temps à autre des boulettes de papier ou des bouchons de stylo. Plus que trente minutes avant la fin du cours ! Il songea à ce qu'il pourrait faire comme sorties avec Lana. Peut-être qu'elle accepterait une sortie à la foire de Noël, celle qui illuminait dans une atmosphère féérique les allées de Londres et ses places. Il s'imaginait bien à manger une barbe à papa. Enfin, si elle aimait ça... il n'en était pas sûr. Il se surpris à voir qu'il n'avait pas noté grand chose du cours et se força à un peu plus d'attention. Mais, quelques minutes plus tard, il regardait au dehors l'air rêveur. Lorsque la sonnerie devoila enfin la fin des cours, il ne se fit pas prier pour sortir. Quelques brutes le bousculèrent violemement mais il y était habitué, il les laissa passer devant lui.

Mais une vision d'horreur le réveilla totalement. Assis sur une barrière, il y avait son pire cauchemar : Ethan Rowland. Entre les deux jeunes hommes, c'était une relation brute/victime qui s'était installée depuis qu'ils se connaissaient. Et comme par hasard, la journée avait été belle... Il aurait du s'en douter... aujourd'hui il n'avait pas pris de coup de poing sur l'épaule, de mégots de cigarettes en plein visage ou de coup de ranger dans les jambes pour le faire s'affaler de tout son long. Dès qu'il le vit, Hampton tâcha de se faire petit mais il savait que le rockeur était là pour lui. Il rentra dans son blouson, prenant la direction opposée mais à ce moment là, Ethan l'appela à plein poumons. Tout le monde se tourna vers lui, certains affichaient une mine grave, presque désolée mais d'autres avaient un sourire amusé sur les lèvres...

Kévin aurait tout donné pour qu'il regarde ailleurs, cela lui aurait permis de s'échapper... mais au lieu de ça, comme si c'était un fait exprès, ceux qui étaient désolés, se hâtèrent de partir et ceux qui étaient heureux se planquaient dans des coins pour observer en pouffant comme des mongols... Hampton n'avait plus le choix... il était obligé de voir le rockeur... et surtout d'approcher. Il remarquait que certains rockeurs l'observaient prêts à lui sauter dessus s'il tentait de s'enfuir. Avec une mine dépitée, il s'approcha d'Ethan en sachant que ça n'allait pas être son soir... Mais enfin, peut-être que le rockeur allait se souvenir qu'il lui avait sauvé la vie la dernière fois... Etant donné le cerveau inexistant de Rowland c'était peu probable...

Toujours les mains dans les poches de son manteau, se faisant le plus petit possible, il avança vers son tortionnaire... Qu'allait-il lui faire encore ? Les toilettes n'étaient pas à côté. Il y échapperait peut-être... de toute façon, Ethan ne pourrait pas faire n'importe quoi dans l'université, car le doyen était catégorique... Il n'hésiterait pas à appeler la police s'il y avait du grabuge... Oui, mais cela ne le rassurait qu'à moitié. Parce qu'il serait facile au rockeur de le sortir dans la rue... loin de l'université. Il était à trois mètres d'Ethan et jugeait cette distance comme suffisante... de toute façon, il ne pourrait pas s'enfuir. Il dit, d'une voix qu'il voulait rendre calme, les yeux fuyants :


- Salut... Ethan... désolé... je ne pensai pas que tu voulais me voir...

En réalité il s'en doutait quand le rockeur apparaissait c'était pour le démolir... à quoi allait-il avoir droit ? S'il voulait de l'argent, c'était impossible. Hampton n'avait plus de carte bleue ni de chéquier. Il n'avait plus d'argent non plus et travaillait pour en gagner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeDim 23 Déc - 16:39

C’était amusant d’observer les gens. Ils étaient compatissants avec Kévin, se disant qu’il allait encore une fois souffrir pour une raison encore inconnue, le paumé lui-même ne devait pas savoir ce qu’il avait fait. Comme s’il fallait quelque chose pour que Ethan le massacre. Enfin quoique là, il était venu jusqu’à l’université et avait attendu sur sa barrière, les bras croisés, patient. Quand ils étaient au collège ou au lycée, il suffisait que le rockeur le rencontre dans les couloirs pour qu’il le frappe ou alors une envie soudaine alors il partait à sa recherche. Vu que le lycée n’était pas grand et qu’il y avait quelque cafteur, c’était facile. Mais maintenant que le méchant avait quitté le cursus scolaire, il ne lui restait plus qu’à se balader dans la ville ou se planquer par loin de la maison de sa victime pour le rencontrer. Vu que Pop City n’était pas une grande ville non plus, c’était très simple. Mais pour aller le chercher devant son école, c’était pas du hasard ni même du « hasard », oui il faut faire gaffe à la nuance que même Ethan lui-même pouvait comprendre c’est pour dire, mais c’était carrément un désir de lui casser la figure pour une raison bien précise et le méchant aux yeux bleus n’allait pas s’en priver, qu’il y ait un public ou pas. D’ailleurs quand le jeune homme hurla le nom d’Hampton, presque tout le monde partit, ne voulant pas assister au massacre ni prendre soi même des coups. Quelle solidarité ! Au moins chez les rockeurs quand un se battait, on choisissait un camp et tout le monde se fightait si on se prend à parler comme notre protagoniste. C’était plus drôle et puis tout le monde en profitait. Mais là, envers le pauvre Hampton qui tremblait, il n’y avait personne. Pas même sa pseudo petite amie, dommage il aurait voulu voir à quoi ressemblait l’idiote que Kévin rêvait dans ses nuits et qu’il aimerait avoir plus. C’était moins drôle mais Ethan ferait avec, sa victime préférée se tenait devant lui, pas à l’aise du tout, devant s’imaginer quelles tortures aurait il droit cette fois.

C’était toujours très drôle d’observer Kévin Hampton face à son tortionnaire. Il n’était pas bien, tremblait comme les dernières feuilles qui restaient sur les arbres, son regard se posaient partout sauf sur le rockeur, il bégayait et on pouvait presque voir des gouttes de sueur perler à son front. Bref, tout était réuni pour savoir qu’il était mal à l’aise, peureux et inquiet pour sa santé, si cela allait être pire que la dernière fois ou pas … Pour répondre à cette question, Ethan avait été sympa la dernière fois, enfin pas aussi méchant que d’habitude. Ok, il y eut les toilettes et quelques coups, mais pas autant que les autres fois. Il l’avait entraîné dans une virée en voiture et lui avait détroussé son argent en lui faisant payer ses achats avant d’avoir un accident. C’était grâce à Kévin que le bad boy était toujours de ce monde et en bon état alors il lui avait juste dit de dégager vite pour pas avoir d’ennui avant de s’enfuir lui-même. C’était une sorte de remerciement à ses yeux mais c’était loin maintenant. La cicatrice était toujours là mais presque disparu, heureusement car ce n’était pas des plus seyants d’avoir des points de suture en haut du crâne. Le temps avait donc passé et d’autres choses avaient donné envie à Ethan de frapper son petit jouet : le texto qu’il avait envoyé à Emma. Non pas qu’il aimait la rockeuse aussi jolie soit elle, mais il jouait toujours à l’amoureux persuadé qu’elle l’aimait vraiment alors il ne voulait pas lui faire de mal. Lui-même ne savait pas pourquoi, peut être car c’était valorisant qu’on vous aime ou n’importe quoi d’autre … Toujours est il que le paumé n’avait pas le droit d’envoyer un texto à la jeune femme pour lui dire ce genre de choses, il n’avait pas le droit de lui envoyer de texto tout court d’ailleurs ! Rowland le disait toujours : on ne touche pas à sa petite amie, on ne lui parle pas, on ne la regarde pas. Emma était un peu une poupée de collection qu’on admirait que lorsqu’il y avait une autorisation de la part du propriétaire.

Il y avait eu un long silence, Kévin était à quelques mètres de son bourreau qui le fixait avec des yeux de tueurs. Ses yeux bleus semblaient s’assombrir, ses sourcils étaient froncés et ses yeux plissés, donnant un peu un regard dans les westerns en gros plan et tout. Les bras croisés, Ethan ne bougeait pas comme s’il réfléchissait. Ne vous inquiétez pas, ce n’était pas ce qu’il était entrain de faire, son cerveau n’était pas assez puissant pour ça, il manquait trop de neurones. Il le regardait c’était tout.


So, Hampton, why tu n’approches pas ? Come here, devant moi.

Le ton de sa voix ne laissait pas de place à la discussion, c’était un ordre, Kévin venait plus près et c’était tout, comme un valet qui s’approchait d’un roi. Sauf que le rockeur n’avait pas l’air très royal sur sa barrière. Mais il ne fallait pas contrarier le rockeur qui se prenait pour le sommet du monde. Le jeune homme s’avança de quelques pas, toujours d’un air mal assuré sous le regard du méchant qui ne le lâcherait pas de sitôt. D’un coup, le pied d’Ethan partit rapidement direct dans les côtes de Kévin.

Je know something et je suis pas happy DU TOUT ! It’s ta faute et so, tu vas me dire why tu as fait that !

Il ne disait rien de plus, sûrement que Kévin ne se rappelait plus de ce texto ou qu’il était sûr qu’Ethan était tellement idiot qu’il ne se savait pas servir d’un portable, juste les voler. Comme toujours, le pauvre garçon n’allait pas savoir de quoi il parlait et allait se faire lyncher. Triste destin que celui d’une victime …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeMar 8 Jan - 23:48

Il se sentait bête ! Comment avait-il pu s’approcher sans voir le coup venir ? Il fut plié en deux de la douleur et entendit derrière lui certains ricaner d’un air mauvais… Pourquoi fallait-il toujours qu’il soit l’attraction principale ? Il n’avait jamais fait de crasses à personne pourtant. Et puis, Ethan était le genre de dégénéré qu’il valait mieux éviter rigoureusement. Kevin n’avait aucune idée de quoi il voulait bien parler… La seule chose qu’il savait c’est qu’il allait souffrir, encore et toujours. En tout cas, parlons en tant que narrateurs, si Ethan voulait protéger Emma de texto et autres moyens intempestifs, c’était loupé… un fiasco total même ! Car la rockeuse se moquait pas mal de lui, c’était juste une couverture pour ne pas paraitre trop glam et trop tendre. En réalité, elle était éprise complètement d’Alexander Fletcher, un pop de surcroît ! Et vu la relation fusionnelle qu’ils entretenaient tous les deux, ce n’était pas ce « so stupid » d’Ethan Rowland qui allait tout gâcher. De là à penser que Kevin était amoureux d’Emma… il fallait être vraiment débile. La jeune femme était trop directe pour lui et puis, ils étaient simplement amis… Enfin elle du moins n’appréciait pas l’idée de le connaître mais lui n’y voyait pas d’inconvénient. Normal, ils appartenaient à deux groupes différents et divergeaient donc sur leurs points de vue. Dans le cœur de Kevin il n’y avait que Lana en plus et vraiment, vu la place qu’elle y prenait, il ne pouvait pas y faire entrer quelqu’un d’autre. Au-delà de ce rêve que se faisait Ethan sur les sentiments d’Emma, il y avait aussi une chose incontestable ! Le rockeur n’avait pas le contrôle de la situation… et il était bien du genre à se faire humilier sans s’en apercevoir.

Enfin bon, tout ça Kevin l’ignore. Lui a simplement les côtes endolories par le coup d’Ethan et semble même se prosterner… en tout cas la situation était bien comique pour les sadiques qui regardaient avec avidité. C’était pourtant la période de Noël, il aurait peut-être pu bénéficier d’une aide ou d’un répit… En tout cas cela confirmait ses pensées, Ethan n’avait pas fait le voyage jusqu’à son université pour lui chante « I wish you a merry Xmas ». Il était visiblement très en colère, et cela n’arrangeait pas notre jeune paumé. Il y avait toujours eu une sorte de décalage entre eux. Au moment où Kevin était heureux, il fallait toujours l’intervention de ce crétin pour lui briser les os et le moral ! Il en était arrivé à se demander s’il ne devait pas partir… ne serait-ce que pour avoir la paix. Mais Ethan était bien capable de le retrouver rien que pour lui faire payer amèrement le fait qu’il soit parti sans lui offrir quelque chose et sans se faire frapper… Un jour étant plus jeune, il avait espéré qu’ils seraient amis… enfin en tout cas suffisamment pour éviter les coups en tout genre. Mais il semblait déjà tout tracé que leur relation ne serait jamais en temps de paix… C’était la pire chose qui puisse lui arriver… se mettre Ethan à dos pour la vie et il ne savait pas comment y remédier. Il se laissait faire pour pas en prendre davantage et puis voilà. Le temps continuait à le torturer moralement et physiquement. Et dire qu’il avait eu la folie de croire que lui avoir sauvé la vie pourrait le faire changer. Pourtant, il était incapable de regretter son geste… tout méchant et odieux soit-il, Ethan ne lui avait jamais enlevé cet aspect gentil et peut-être niais… Lana lui disait qu’il était adorable… Rowland lui prouvait surtout qu’il était minable…


- Je… ne sais pas. Qu’est-ce que j’ai encore fait ? C’est parce que tu n’as pas eu de cadeau de Noël de ma part ? La dernière fois, je te rappelle que tu m’as ruiné avec des fringues alors excuse-moi si je n’ai pas pensé à toi… Tu pourrais arrêter de me frapper, s’il te plait ?

Et voilà, il avait surement dit les mots qui allaient faire empirer la situation… il s’excusait et il demandait un peu de pitié et de gentillesse… A chaque fois qu’ils se rencontraient c’était comme ça. Il était incapable d’agir autrement car il n’arrivait toujours pas à comprendre la cruauté de son tortionnaire. Et le spectacle qu’il offrait était toujours divertissant. Et pour le public qui assistait au Ethan’s show et pour vous autres, lecteurs, qui prenez énormément de plaisir à le voir s’enfoncer dans une situation déjà désastreuse. Bande de sadiques ! Et dire que certains me disent pervers… dans quel monde vit-on ? En tout cas, Kevin n’avait toujours pas appris de ses erreurs passées. Et cela allait encore lui coûter la peau des fesses. Point positif, il n’avait plus de carte bleue et l’argent ne coulait pas à flot… mais bon… c’était bien le cadet de ces soucis car juste en face de lui il avait ce débile, arrogant et mauvais qu’était Rowland. Un arrière mental de première qui ne pensait qu’à la démolir à chaque fois qu’il le voyait ! Mais… aujourd’hui… MIRACLE !!! Il avait une véritable raison ! Car le texto de Kevin n’avait surement pas laissé Emma de marbre et il avait en prendre plein ces dents d’affreux macaque ! Bien fait ! Surtout que si c’était à refaire, Kevin préfèrerait cent fois son « amitié » avec la jeune fille que la pitié pour le rockeur. Et puis, elle l’avait aidé pour sortir avec Lana… alors qu’Ethan ne l’avait épaulé que pour se faire refaire le portrait…

- Ecoute, je suis désolé même si je ne sais pas pourquoi… mais, on m’attend… et j’ai des tas de choses à faire. Je suis sûr que toi aussi alors je ne veux pas te retarder…

Il fit quelques pas de recul en sachant très bien que si le rockeur l’avait attendu sur cette barrière c’est qu’il avait largement le temps de s’occuper de lui… malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeDim 3 Fév - 21:19

Ethan adorait frapper les gens. Une sorte de passe-temps, tout comme celui de rouler à toute allure dans les rues de Pop City et se prendre pour le roi du monde. C’était un peu son but, il avait du trop regarder la télévision étant petit, cela avait du abrutir son cerveau pour devenir l’idiot qu’il était maintenant. C’est dommage car il n’était pas moche en plus le larron, un beau brun musclé avec de grands yeux bleus et un adorable grain de beauté au dessus de la lèvre. Avec ses fringues noires, cela faisait ressortir sa peau pâle et surtout ce regard de braise. Mais toute sa stupidité et sa méchanceté se lisaient sur ses traits durs, ses yeux perçants et cette bouche plissée quand il était énervé. Et comme ce n’était jamais bon de retenir sa colère, il fallait bien se défouler un petit peu. Et le punching-ball parfait se nommait Kévin Hampton, ce garçon qui ne savait pas se défendre. De toutes façons, s’il aurait tenté quoique ce soit en frappant le rockeur, le jeune paumé se serait retrouvé en chair à purée tellement il aurait été frappé. Mais qu’il ne se défende pas était encore plus drôle, il était un peu comme un pantin à manipuler, rire avec et le jeter une fois qu’il est un peu trop hors d’usage. Pourtant, Ethan aurait pu se montrer plus conciliant avec lui, Kévin lui avait quand même en quelque sorte sauvé la vie. Ce n’était pas rien. C’était pour ça qu’il ne l’avait pas frappé depuis quelques temps, il l’avait laissé tranquille un peu comme un signe de reconnaissance. Ca aurait pu duré longtemps comme ça, Ethan s’en serait pris à d’autres, aurait continué ses larcins jusqu’à ce qu’il revienne à Hampton. Cela aurait pu duré d’autres mois encore, un grand soulagement pour le jeune garçon qui était une victime de service. Mais encore aurait il fallu que le paumé n’envoie pas ce foutu texto qui avait mis le jeune rockeur dans une colère noire. Même s’il s’était un peu calmé, il allait martyrisé sa victime comme il le faut, digne d’un bourreau. Surtout si le paumé ne savait pas ce qu’il avait fait. Il devait être persuadé que Rowland ne savait pas se servir d’un portable. Ce n’était pas loin de la réalité, il ne savait pas bien lire non plus et avait mis un petit temps à déchiffrer ce qui avait été écrit, en détachant chaque syllabe pour faire un mot, comme quand les enfants apprennent à lire. Lui était encore à ce stade alors qu’il avait 22 ans … Quelle régression ! Et surtout ça cassait le mythe du méchant puisqu’il était aussi totalement idiot.

Après l’avoir frappé une première fois avec son pied, ce n’était qu’un amuse bouche aux yeux du rockeur, il attendait une réponse de la part de son jouet de Noël. Evidemment que Kévin ne savait pas, comment aurait il pu douter que cela arriverait ! Et puis Emma ne l’avait pas prévenu, il ne s’était pas préparé à se cacher et éviter tous les lieux potentiels où il aurait pu le croiser. Le pire, c’est qu’il avait l’impression qu’Hampton faisait de l’humour, se foutait de lui. Il plissa les yeux en fronçant les sourcils, ses traits durs faisaient peur à voir, personne n’aimerait être à la place de Kévin Hampton à cette minute précise.


Tu te fous de me, là ? Tu try de faire de l’humour ? And tu me give des ordres. Ne fais pas no de la head, tu m’as give un ordre. Je hate qu’on me give des ordres ! And tu me fais pity, really ! So, je wait une answer !!!

La dernier mot avait été hurlé, faisant sursauter deux trois gaillards en noir derrière lui qui s’étaient encore reculés d’un pas, sait on jamais où peut aller la méchanceté d’Ethan. Il n’avait pas peur des autres, connaissait très bien les rockeurs et était vraiment le plus fort de tous. Mais pour le moment, il savait surtout que Kévin n’avait aucune chance face à lui. Ethan n’avait pourtant pas vraiment de raison de le frapper. Il n’aimait pas Emma, il restait avec elle car il croyait qu’elle l’aimait et puis car c’était une jolie poupée, rockeuse de surcroît. C’était SA petite amie, on ne la touchait pas, on ne la regardait pas. Un peu comme si elle était sa chose à mettre en vitrine et aller la voir de temps en temps pour lui dire qu’il était toujours là. Pourtant, il était quand même jaloux, pouvait se montrer méchant avec ceux qui tentaient de trop l’approcher. S’il savait qu’un Pop embrassait à pleine bouche SA girlfriend et qu’ils s’aimaient à la folie, je pense que personne ne pourrait le raisonner et qu’il serait capable de beaucoup plus qu’on ne le pense. A côté, les tortures pour Hampton sont de la pisse de chat. Alors pourquoi s’énerver contre Kévin ? Ethan savait qu’Emma ne l’aimait pas, que Kévin avait une petite amie donc il n’y avait rien à craindre. Sauf que le texto disait que le rockeur allait voir ailleurs. Ethan lui s’efforçait de faire croire à sa petite amie qu’il n’y avait qu’elle dans sa vie pour ne pas qu’elle fasse de crise ni qu’elle le plaque, chose qui avait failli se produire quand les deux s’étaient vus à la boutique de la demoiselle. Elle lui avait fait une scène et avait même pleuré ! Enfin c’était de la comédie mais lui ne le savait pas. Quant à se faire plaquer, cela aurait été totalement déshonorant et son statut de Chef de la ville en serait foutu à jamais. Et du fait que cela venait du paumé était encore pire, il avait réfléchi à mille manières de le mettre minable mais il laisserait plutôt parler sa colère, c’était là où il était le plus violent. Le jeune homme s’excusa encore et recula comme s’il savait ce qui allait se passer.

No, j’ai all mon time for toi !

Il descendit de la barrière et ses chaussures firent un bruit lourd quand elles touchèrent le sol de tout le poids de Rowland. Il n’était pas gros mais était grand et musclé, ce qui revenait au même. Face à lui, Kévin était vraiment un petit moins que rien qui tremblait comme un gamin.

Tu ne know pas why je suis here ? Why je me suis déplacé jusqu’à you ? Tu te remember d’un texto ? Celui que tu as send à MA girlfriend ? Depuis when je te ask de raconter ma life à Emma, hein ? J’ai été nice depuis la dernière fois, je t’ai laissé tranquille, tu as été en peace. Alors why ? ANSWER ME !

Il lui mit une baffe. Cela pouvait être étrange mais sa main s’est tendue au lieu de se replier. Mais ce n’était pas la petite baffe, c’était du genre celle qui fait basculer la tête, qui fait limite tomber les dents et laisse une énorme marque rouge sur la joue. Bref, une baffe d’une rare violence. Kévin ne semblait pas s’attendre à être frappé de la sorte et était un peu groggy.

Tu te prends pour heroe depuis que tu as une girlfriend, hein ?

Il se mit à rire mais genre comme les méchants dans les films, le truc machiavélique qui faisait bien peur. Il était hilare et voulait faire partager ça avec les autres.

Hé, vous know que Hampton a une girlfriend !! C’est la joke la plus fun, really ! Poor girl …

Pour lui, c’était inconcevable qu’une fille puisse s’intéresser à un type aussi peu viril, aussi malmené par tous et aussi régulièrement humilier. Ca le faisait rire ainsi que tous les autres rockeurs. Et Ethan, reprenant un peu son sérieux, vit le paumé commencer à courir et rentrer à nouveau dans l’université. A défaut de se défendre, il fuyait.

HAMPTON ! COME BACK !!

Et Rowland entra dans l’université alors qu’il ne devrait pas et courut après le jeune homme qui avait une longueur d’avance sur lui. Et puis, courir avec des rangers aux pieds, ce n’était pas … le pied justement ! Mais sa colère montait et il continuait à poursuivre Hampton. Mais s’il l’attrapait, cela allait être sa fête, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeLun 4 Fév - 2:49

Kevin avait rapidement fait le point sur la situation. La gifle d'Ethan lui irradiait encore toute la joue. Lorsqu’il apprit que le rockeur avait lu le texto, il sembla perdre totalement sa couleur. On aurait presque dit un cadavre. Emma l’avait aidé et il avait voulu lui rendre la pareille alors pourquoi fallait-il que ça lui retombe dessus, encore une fois ? C’était déprimant… A chaque fois qu’il engageait quelque chose, ça finissait mal. Il bredouilla face à Ethan… il avait l’impression d’être minuscule. Comment pouvait-il justifier son geste ? Il avait des comptes à rendre à cette espèce de psychopathe ambulant et ne trouvait rien à dire. Alors, il prit la décision la plus logique mais aussi la plus stupide, il se mit à courir pour entrer à nouveau dans l’université. Le rugissement d’Ethan n’eut pour effet que de lui donner un coup de fouet et le faire courir plus vite. Il connaissait bien l’endroit, il arriverait peut-être à le semer… c’est avec cette idée folle qu’il s’engagea dans l’escalier et monta au premier étage. Son cœur battait à tout rompre et il pensait aux paroles de Rowland… Une blague… pauvre Lana, en effet… il ne la méritait pas, mais alors vraiment pas. Une fois à l’étage, il pénétra dans un amphithéâtre et montra quatre à quatre les marches vers le haut de ce dernier. Il n’entendait pas les pas d’Ethan derrière, sa respiration et les battements de son palpitant dans les tympans lui voilant n’importe quel bruit.

Le rockeur aurait de quoi être étonné, car dans sa fuite, il avait pris une avance assez grande. Jamais personne n’aurait soupçonné Hampton de courir si vite. A cet instant précis il se moquait totalement de passer pour un lâche, si Rowland le chopait, il allait se prendre une dérouillée… mémorable, la dernière de sa vie… sans aucun doute [XD]. Il ne jeta pas un œil en arrière lorsqu’il atteignit la porte coupe feu du haut. Il déboula dans le couloir et fonça dans ce qui était un labyrinthe pour qui n’y était pas habitué. Il tourna à plusieurs reprises, marquant encore plus son avance sur Ethan. Arrivé à un croisement, il prit à droite et entra dans un placard à balais. Il entendit Ethan passer en courant et lorsque ses pas se furent éloignés, il sortit de sa cachette provisoire. Le rockeur venait de monter à l’étage au dessus. Kevin en profita pour reprendre son souffle qu’il avait retenu jusqu’à présent. Sa gorge était sèche et il suait à grosses gouttes. Il fallait qu’il sorte de là et vite avant qu’Ethan ne le trouve. Il ouvrit la porte et refit le trajet en sens inverse. Il ne courait plus aussi vite et essayait de faire le moins de bruit possible. Il regagna la porte de l’amphithéâtre mais quelque chose se produisit alors.

Une sirène aiguë résonna dans tout le bâtiment… l’alarme incendie ! Il commença à descendre les marches mais une idée lui traversa l’esprit… Ethan ne connaissait pas le plan de l’université. Et cette dernière avait fait des travaux… Du troisième étage, il n’y avait aucun panneau de signalement vers les escaliers. Kevin avait raté le début des cours de nombreuses fois car il s’était perdu dans le dédale de couloirs… Il fut confronté alors à un choix gigantesque… devait-il faire demi-tour ou sauver sa vie pathétique ? Bien entendu le choix était bien défini au départ… et l’alarme ne s’était pas déclenchée toute seule… Hampton ne vit pas le piège dans tout ça. Sa gentillesse et sa crédulité étaient connues de tout le monde… Il prit alors une décision totalement stupide, celle de retrouver Ethan et de l’aider à sortir de là. Il remonta alors au deuxième étage… tout au long du trajet, il se dit que Rowland oublierait peut-être tout ça… enfin… qu’il serait plus indulgent. Arrivé au bas de l’escalier, il grimpa les marches en faisant le moins de bruit possible… au cas où il entendrait les rangers du rockeur venir par ici. Le troisième étage était faiblement éclairé et silencieux. Disons, qu’il était aussi très vaste… il avança prudemment. C’est au prix d’un gros effort, qu’il parla, la gorge légèrement nouée :


- Eth… Ethan ? C’est l’alerte incendie… il faut… il faut sortir… je… euh… si tu m’entends… il faut que nous sortions de là… tu es où ?

Je ne sais pas vous mais, moi ça me rappelle étrangement ces films d’horreur où l’on s’attend à voir surgir le vilain pas beau avec un poignard au coin du mur… Et qui à part Kevin pourrait faire une meilleure victime ? Personne… nous sommes d’accord. Notre paumé continua à avancer, en jetant un œil à chaque croisement. Mais pas de trace du rockeur. Des questions lui vinrent à l’esprit… Où était-il ? Se pouvait-il qu’il soit coincé dans une salle ou qu’il ne trouve pas la sortie ? Kevin avait trop peur pour l’appeler encore. Alors, il se dit qu’il devait chercher et vite… Il se mit donc à courir en jetant un œil partout où Ethan pouvait se trouver. Au bout de plusieurs minutes, il ne vit toujours rien et mieux que ça ! Il s’était perdu ! Il ne savait plus par où passer pour sortir… Les gens d’ici sont très spéciaux… laisser une fac ouverte sans panneau pour trouver la sortie… ce n’était pas drôle du tout. Hampton commençait à paniquer de nouveau… maintenant, c’est lui qui risquait d’être coincé ici. Il sursauta lorsque le détecteur de mouvement alluma la lumière d’un petit couloir.

- Ethan… il faut y aller…

Il eut la voix qui se coupa net face à la vision d’horreur dont il fut traversé. Devant lui la vitre du bouton d’alarme était brisée… quelqu’un avait appuyé délibérément sur le bouton. Au même instant, la sonnerie stoppa, plongeant tout le bâtiment dans le silence. Il sentit ses jambes trembler… Ethan venait de lui tendre un piège… Le rockeur n’avait surement pas oublié le fait que Kévin lui ai déjà sauvé la vie… Comprenant son erreur lamentable, Kevin se retourna et s’engouffra dans un couloir plus sombre. Il devait sortir de là au plus vite désormais mais c’était plus facile à dire qu’à faire… Il ne souciait plus du bruit de ses pas et l’idée d’être piégé avec Rowland lui donne un excès d’adrénaline qui le fit accélérer. Il retrouva alors le couloir menant à l’escalier et s’y engagea en jetant un coup d’œil en arrière. Ce fut sa troisième erreur… s’il avait continué de regarder devant, il aurait sans doute vu le poing d’Ethan lui arriver droit dessus. Le choc fut violent et il sentit le gout du sang dans sa bouche. Déséquilibré par son élan, Kevin fit quelque spas de recul et tomba lourdement sur le sol, haletant… Il le savait il était fini…

- Ethan… Je suis désolé… j’ai fait une bêtise… pardon… Emma m’a rendu un service alors… j’ai voulu le lui rendre… ce que tu as fait avec la vendeuse… je… enfin tu as déjà une petite amie… Et…

Il séchait sur ce qu’il pourrait dire… La situation dans laquelle il se trouvait était loin d’être en sa faveur. Rowland n’attendait que le moment pour lui refaire le portrait… et Kevin était totalement désemparé. Piégé par un abruti ! Il fallait le faire ! Quelque chose lui disait qu’il allait sombrer dans l’hécatombe de fin d’année. Il reprit, en essuyant de sa manche le sang qui lui coulait des lèvres, la voix abasourdie :

- C’est toi qui a déclenché l’alerte incendie ? J’ai cru qu’il y avait le feu… et… comme tu ne connaissais pas les lieux… je suppose que tu vas encore me massacrer… même si je m’excuse…

Il était toujours à terre et attendait les coups du rockeur… Une grâce n’était pas à l’ordre du jour. En tout cas, une chose était certaine, le troisième étage était toujours vide à cette heure tardive… Seule la bibliothèque était ouverte au premier et pendant deux heures encore… Il aurait mieux fait de partir tant qu’il en avait la possibilité… Non seulement, il s’était fait avoir comme un bleu mais en prime, Ethan bloquait la seule issue disponible pour s’enfuir. Il était au pied du mur… d’Ethan… Aïe, aïe, aïe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeMar 5 Fév - 18:21

HAMPTON !!!!!!!

C’était la première fois que Kévin opposait quelconque forme de résistance. Evidemment, il y avait ses milliers d’excuses et ses mains devant son visage pour se protéger mais il n’y avait jamais rien de plus, le paumé laissait tomber la sentence sur lui, subissait les coups, pleurait il peut être mais il se laissait faire. Alors autant dire que c’était une grande première de le poursuivre ainsi. Ethan courait aussi vite avec ses grandes jambes. Ses rangers faisaient un bruit sourd sur le sol, on dirait presque un troupeau d’animaux. La seule chose drôle à ce moment là, c’était que Rowland était entré dans une université, sûrement l’unique fois de sa vie. Non mais vous voyez vous le rockeur à la fac ? A part celle de la bêtise, il serait refoulé de partout. Evidemment, il ne venait pas non plus pour assister à un cours mais pour tuer un élève. Il entendait les bruits de porte et quelques pas plus loin alors le méchant accéléra pour entrer dans un amphithéâtre dont la porte du haut se refermait. Cela lui faisait bizarre de se tenir dans une salle de classe aussi grande, cela l’avait fait arrêté un instant, désemparé. Mais la course reprit de plus belle. Sur les marches de bois, les lourdes chaussures faisaient grincer, limite elles allaient se rompre sous son poids. Une fois en haut, il tourna la tête à gauche et à droite et prit au hasard, le sens de l’orientation n’était pas non plus le point fort du jeune homme. Il courait au hasard, passant devant un placard à balais sans penser un instant, que sa victime s’y cachait. La colère avait envahit le visage de Rowland, et à le voir souffler pour reprendre sa respiration convenablement, il ne valait mieux pas être sur son passage car la bousculade pourrait faire très mal. Là, le rockeur ne cherchait qu’à retrouver Kévin et le démolir dans les règles de l’art. Sauf que s’arrêtant aux pieds des escaliers, il ne savait plus où aller. C’était quoi ce genre de bâtiment avec cinquante couloirs et dis escaliers ? Personne ne pouvait se repérer convenablement là dedans. Cherchant où il pouvait aller, Ethan entendit un petit bruit à l’étage et décida de monter.

Sauf qu’au troisième étage, il n’y avait personne, c’était sûrement une chaise en équilibre qui était tombée. Evidemment, il s’en est rendu compte qu’après avoir tourné une ou deux fois et était perdu. Comment se sortir de cet endroit sordide ? Ethan s’arrêta, s’adossa aux murs et regarda aux alentours. Et là, révélation !! Juste face à lui se trouvait ces carrés rouges enfermant le bouton d’alarme à incendie avec la petite hache pour frapper en cas d’urgence seulement. Allez savoir comment mais Ethan eut une idée ! Oui, cette phrase semble complètement absurde mais c’est pourtant bel et bien vrai. Kévin était un garçon gentil, sûrement que celui-ci paniquerait, sortant de sa cachette ou alors qu’il viendrait chercher le rockeur pour lui sauver une nouvelle fois la vie. Vous allez vous demander comment Rowland peut il avoir eu une telle idée ? C’était tout bête mais en regardant la télévision. On dit toujours que le petit écran abrutit les gens mais vu à quel point lui était touché, cela ne pouvait que le rendre un peu plus intelligent. Il avait du voir ça dans un film ou chose du genre et ça lui était revenu en tête. C’est à alors que la petite vitre fut brisée et qu’Ethan appuya sur le bouton, faisant retentir d’un coup une sirène stridente, faisant mal à ses oreilles. Quant à lui, il attendit un peu, devant le bouton, espérant apercevoir la silhouette du paumé se profiler. Mais ils étaient trop proches de la sortie, Kévin devait connaître l’université alors pourrait s’enfuir facilement encore une fois. Alors il fallait l’attirer plus loin, ce ne serait sans doute pas difficile. Enfin, une voix se fit entendre. La victime arrivait à point et le rockeur partit, se disant bien qu’il allait le retrouver un peu plus loin. S’éloignant, il entendit une nouvelle fois Kévin l’appeler. Le jeune homme ne courut plus quand la sirène se tut, il fallait faire le moins de bruit possible. Comment pourrait il faire ça avec d’aussi grosses chaussures aux pieds ? Par un miracle inconnu, Ethan y arrivait et vit au bout du couloir des escaliers. Sûrement une des uniques sorties de cet étage. Il n’y avait qu’à prier pour que Hampton passe par là aussi … et prier pour son salut. Il y avait un petit recoin où le brun se mit pour attendre sa proie. On se croirait dans un documentaire animalier où Ethan Rowland serait un prédateur féroce et Kévin Hampton un pauvre gibier sans défense qui court pour sa survie.

D’un coup, Kévin apparut en haut des escaliers et le rockeur eut un sourire mauvais, se délectant à l’avance du visage apeuré, de pouvoir se défouler sur son punching-ball préféré, surtout que là il y avait justification. Il apparut devant le paumé qui avait tourné la tête pour regarder derrière lui. Quelle erreur ! Ethan mit une force pas possible dans son poing qui atterrit directement sur la mâchoire du garçon qui s’écroula sur les marches. Rowland le dominait de toute sa hauteur, ne disant rien mais il avait les poings serrés, tout comme sa mâchoire et ses yeux plissés faisaient vraiment peur. On dirait un mec qui allait tuer quelqu’un … Bah c’était exactement ce qui allait se passer !! Mais avant, le paumé s’excusait encore, comme s’il n’avait pas compris que cela ne marchait pas, que cela ne faisait qu’énerver un peu plus le bourreau car il attendait toujours qu’il finisse pour frapper. Oui, c’était juste pour se délecter un peu plus de la peur d’autrui. Ethan Rowland était vraiment un sale type.

Tout un coup, le rockeur prit son élan et donna un violent coup de pompe en plein dans les jambes du pauvre paumé qui se trouvait à terre. Il n’y avait pas été de main morte, enfin plutôt de pied si on veut être précis. Il voyait la douleur sur le visage de Kévin et recommença une autre fois, plus fort encore. Puis il se baissa, prit le pauvre garçon par le col et le souleva. Alors était ce parce que le méchant était super fort ou alors Hampton super léger mais Rowland le souleva sans difficulté, si bien que l’autre ne touchait plus le sol de ses pieds. Kévin put croiser le visage dur d’Ethan, ses yeux qui étaient devenus d’un noir limpide au lieu de ses grands yeux bleus.


Qu’est ce qu’il y a ? Je t’ai miss ? Tu voulais ta dose de fight ? Tu loves avoir bad, c’est that ! Tu as été tranquille ces derniers weeks, tu m’as sauvé la life, j’ai say à mes men de pas te fight. Nobody t’a touch, hein ? Tu avais une lovely life, Emma t’a help a avoir une girlfriend, me j’ai help à que tu sois good and without ennuis.

Il se contenait, toujours en portant le jeune homme à quelques centimètres du sol. Il reprit :

So … WHY AS-TU POURRI MA LIFE ? Tu pouvais pas make un service autrement ? Elle a cry a cause de me, j’ai failli la lose ! Tu search les emmerdes, tu vas les avoir Hampton.

Sans prévenir, Ethan fit demi tour et projeta avec une violence inouïe le jeune homme contre le mur. Comme une crêpe, celui-ci glissa jusqu’au sol pour rester assis, secoué par ce qu’il venait d’arriver.

WAKE UP ! Show me que t’es un man, Hampton ! C’est easy, les coups en sweet mais là, tu fais what ? Tu think que je suis pas assez intelligent pour discover that, que je saurais never nothing !! COME ON !

Pour le stimuler un peu plus, il lui donna un coup de pied au niveau de la hanche, ce qui eut pour effet de faire crier Kévin de douleur.

SHUT UP ! You’re not une espèce de tafiole ! Wake up Hampton si tu want survivre un peu.

Le rockeur le tira par sa veste pour le relever et lui mit un pin en pleine face, puis une gifle et un autre en plein dans l’estomac. Ethan était en colère, cela se sentait dans la force de ses coups mais aussi avec son acharnement sur le pauvre garçon qui devait regretter amèrement son geste. S’il était pleins de bonnes intentions pour Emma, cela l’était moins pour Rowland qui allait lui faire payer fort son affront !

Tu play ton rebelle behind mon dos, mais là, nothing ! Prouve me que tu n’es pas qu’un archinul … Tu as scare de moi and moi, je vais te refaire ta face !!

Une autre gifle siffla pour atterrir sur le pauvre visage de Kévin, un peu de sang coulait de sa lèvre. Et la torture n’avait fait que commencer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeJeu 7 Fév - 17:36

Jusqu’à présent, Kevin avait retenu ses cris de douleur mais le coup de pied dans la hanche était trop lourd à supporter. Il n’avait pas trop compris ce qu’il s’était passé… Piégé par Ethan mais quel archinul ! Il aurait du se douter que le rockeur ne lui ferait pas de cadeaux… pourtant, il ne regrettait vraiment pas ce qu’il avait dit à Emma et c’était peut-être ça le pire, au fond de lui, il aurait bien aimé que Rowland se fasse méchamment largué. Et à cette heure-ci, il n’y avait personne à l’étage, le bruit qui avait attiré Ethan en haut était un simple courant d’air qui avait claqué la porte d’une salle. Au second non plus il n’y avait personne, seule la bibliothèque et les salles de travail pour les groupes étaient pleines mais au premier… Bref, jamais Kevin ne se sentirait autant seul de sa vie. Il ne comprit pas très bien ce dont il fut victime tout à coup car entre ses lèvres et son nez qui saignaient, sa douleur à la hanche et à la jambe… il n’en menait pas large… Le coup dans l’estomac lui coupa le souffle et il tomba sur le sol, appuyé contre le mur. Si la colère se lisait dans le regard bleu sombre d’Ethan, dans ceux de Kevin, on y voyait la peur. Il aurait été si simple de répliquer en lui donnant un coup dans sa virilité mais Hampton était un cas à part… il n’imaginait même pas s’en sortir vivant et pour tout dire, il ne pensa même pas à se défendre parce de toute façon, il savait qu’il perdrait la partie. La confiance en soi avait toujours été un de ses plus gros points faibles et Ethan piétinait ça avec ses rangers de façon grossière et malveillante. Il savait bien que Kevin ne se battrait pas avec lui, c’était sa faute d’ailleurs si le paumé s’estimait archinul. Tout ça n’était qu’un prétexte pour lui frapper dessus encore plus fort.

Qui ne tente rien n’a rien ? Vous êtes sympa, vous… bah allez-y… tentez donc de mettre un coup de poing à cette brute épaisse assoiffée de violence ! Généralement, personne ne sauvait les victimes d’Ethan… pas même Dieu, c’est pour dire ! Si sa sacro-sainteté ne peut rien faire, ça prouve au moins que je ne raconte pas des salades et qu’il valait mieux un Ethan endormi qu’un Ethan énervé… Kevin avait commis une erreur dont il se souviendrait mais ce n’est pas autant qu’il allait se lever fièrement et répliquer. Non ! Malheur à celui qui a une telle idée… Il resta au sol tétanisé, ses mains en avant pour protéger son visage. Il ne manquait plus que Lana pour assisté à ce merveilleux combat et il aurait l’air d’un misérable bouffon. Jamais de sa vie il n’avait trouvé d’explication au fait que la belle jeune femme sorte avec lui ni même au pourquoi de cette haine qu’éprouvait Ethan pour lui depuis tout petit ! Oh oui, parce qu’entre eux, c’était une histoire de longue date, de l’école primaire… Et ce n’était pas un hasard s’il avait impressionné Hampton déjà peu sûr de lui à la base. Rowland avait déjà redoublé 2 fois… c’était une belle lumière… et comme le paumé par excellence qu’était Kevin formait une cible idéale, il avait eu droit à tout… bousculades, insultes… puis coup de poings sur les épaules, coups de pieds, lynchage en public… humiliation publique aussi, ça faisait partie du rituel des rockeurs… Mais même la fois où Ethan l’avait « placardé » et où tout le monde s’était moqué de lui, Kevin n’avait pas vu tant de haine et d’agressivité. D’une voix tremblante qui ne masquait pas sa peur, il supplia Ethan, ses mains devant son visage pour le protéger :


- Ethan… arrête… s’il te plait… ça fait mal…

Il espérait bien que Rowland s’arrête mais jamais le rockeur n’avait cédé à sa requête, pourtant c’est qu’il pouvait faire, supplier. Ethan lui donna un coup dans le ventre avec une des rangers. Par réflexe, Kevin enleva les mains de son visage et c’est le moment que l’autre choisit pour frapper du plat de sa chaussure sur le minois amoché de sa victime préférée. Kevin sentit le coup du sang dans sa bouche. Il avait la lèvre éclatée et une douleur fulgurante à l’endroit où il venait d’être heurté de façon violente. Le plus terrifiant c’est qu’Ethan ne semblait pas disposé à s’arrêter là… il allait continuer de lui casser la figure jusqu’à quand ? La mort ? Cette idée passa dans l’esprit d’Hampton. Il regarda Ethan, et d’une voix où l’angoisse prédominait, il dit ce qui lui venait sur le moment et ce qui au fond était caché depuis longtemps… de la rancœur :

- Pourquoi… tu t’en prends toujours à moi ? Tu as toujours… trouvé une excuse pour me frapper… alors qu’au départ, je ne t’avais rien fait… tu m’as pourri l’existence depuis le début… et là, parce que j’ai dit la vérité à ton propos… à Emma que je considère comme une amie… tu viens me battre à mort… J’aimerais vraiment savoir, pourquoi… certains disent que c’est uniquement parce tu es bête et méchant… je n’ai jamais voulu les croire… mais peut-être que j’avais tort… peut-être que tu ne cherches que ça, qu’à te défouler sur les autres… Les autres fois, tu n’avais pas de motif… hormis le fait que j’existais… mais ce soir tu en deux, non seulement j’existe mais… je pense aussi aux autres… Tu veux savoir la vérité… tu n’aurais jamais du lire ce texto… mais avant de l’envoyer, j’ai réfléchi… j’ai pesé le pour et le contre… et j’ai préféré dire ce que j’avais vu… de toute façon, à quoi ça te sert de trouver cette excuse là ? Tu avais déjà décidé de m’arranger le portrait… tu le fais toujours… Et si c’était toi qui étais concerné… tu aurais bien aimé savoir qu’Emma sortait avec un autre… finalement, je vais te donner une bonne raison de me tuer si tu veux… parce si tu ne le fais pas maintenant, tu le feras plus tard… pour tout te dire, je ne regrette pas ce que j’ai fait. Même si elle ne me considère pas comme tel, j’ai rendu le service qu’elle m’avait donné…

Le courage chez Kevin était une chose enfouie… il savait que ce qu’il venait de dire allait sceller la suite des évènements et il était mort de peur à cette idée. Néanmoins, la perspective de dire la vérité n’allait pas aggraver son cas qui au fond était désespéré. Il n’attendait pas une réponse claire d’Ethan. Il n’en avait jamais eu… et le rockeur n’avait surement pas compris la moitié de ce qu’il lui avait dit… Père Noël, si tu passes par là, laisses des médicaments contre la douleur pour Kevin… il en aura besoin… s’il survit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeMer 5 Mar - 15:37

Vous croyez vraiment qu’Ethan allait arrêter face aux supplications du paumé ? Là, vous vous faites des films ! Le rockeur était en colère, pire que d’habitude c’est pour vous dire, et tous les coups qu’il pouvait donner ne changeait rien, ne le calmait pas, au contraire, cela lui donnait envie de massacrer encore plus. Kévin était un être humain, il ne pouvait pas taire sa douleur indéfiniment et n’était pas non plus un sac de punching-ball et pourtant, les coups se firent plus violent encore et encore. Ethan n’allait pas le lâcher de sitôt, il détestait qu’on se mêle de sa vie, qu’on tente d’entrer en contact avec sa girlfriend même s’il ne l’aimait pas, Emma lui appartenait. C’était comme ça qu’il voyait les chose : la rockeuse était à lui, ils formaient un couple et aucun être de sexe masculin ne devait l’approcher de trop près, et encore moins lui tourner autour, sinon gare à lui, la colère de Rowland pouvait être terrible ! La preuve en cet instant où il torturait le pauvre Kévin qui avait agit comme un ami, qui avait tenté de prévenir la jeune femme que son copain regardait ailleurs. Quelle erreur il n’avait pas fait là ! Enfin comment prévoir qu’un analphabète comme lui pouvait lire un tel texto, comment avait il trouvé la manière de se servir d’un téléphone portable tout court ! C’était presque irréel mais pourtant ça s’était produit. Il y avait des miracles dans la vie qui ne faisait pas toujours des heureux. Pauvre garçon la lèvre en sang assit par terre avec devant lui, le pire type de la ville. Le coup au ventre fut violent et cela suffit à ce que Kévin enlève les mains de son visage et que l’autre en profite pour le frapper encore. La pitié ? Il ne connaît pas, là plus rien ne l’importait mis à part de réduire en bouilli ce petit vaurien qui l’avait vendu au nom de l’amitié. Il avait un peu de sang sous la semelle de sa rangers mais ça, c’était presque normal. Par contre, ce qui était moins normal, ce fut ce qui suivit : Kévin leva la voix pour parler.

Cette petite révolte fit reculer Ethan d’un pas et regarda Hampton d’un air d’autoroute, égaré, la bouche légèrement entrouverte. Il avait l’air totalement idiot avec aussi ses grands yeux bleus écarquillés. C’était quoi cette période de révolution ! Kévin avait il décidé d’être enfin un homme et se rebeller face à son pire cauchemar ? Bon, il ne le frappait pas mais parlait, c’était un bon début. Il demandait pourquoi Ethan était comme ça avec lui, pourquoi lui, qu’il avait bien réfléchi avant d’envoyer ce texto, qu’il avait fait le bon choix … Le rockeur fut quand même choqué de voir qu’un archinul de la sorte puisse enfin ouvrir sa bouche même s’il savait que cela allait lui en coûter. C’était un peu courageux, il fallait le souligner mais l’abruti de service s’était concentré sur les paroles pour comprendre. Il aurait pu faire taire Kévin d’un coup de rangers mais il l’avait exprimé. Après tout, on laisse bien une dernière volonté au condamné à mort, alors bon. Puis quand Kévin eut enfin fini, les sourcils du rockeur de se froncèrent et ses yeux avaient cette mauvaise lueur. Il prit le pauvre garçon par le col et le souleva pour le mettre à sa hauteur.


Tu know what ? Your face m’énerve. Toi and this fucking Pop, si je pouvais vous kill tous, je le ferais avec mes hands, sans aucune hésitation. Tu es exactly le genre de guy qui ne know pas se défendre, qui fait carpet face aux autres. Today, tu oses me say que tu as fait quelque chose de good en send à ma girlfriend que je see d’autres girls ? Tu te prends pour son friend mais tu es nothing pour her. Elle know que je vais te démolir, elle te l’a say ? No.

Il lui mit une baffe de sa main libre avant de reprendre.

You’re nothing for le people, a poor guy qui n’a pas de luck. Anybody te help là, you’re ni friends ni secours for toi, now. So, tes good actions ne te servent à nothing. Ca te save pas de me …

Il le remit debout face à lui, le regardant de ses yeux méchants. Là, il s’était un peu calmé, comme se remettant du fait que Kévin avait osé lui répondre. Ca méritait bien un temps de répit avant la tempête car Ethan se mit à parler plus fort, limite crier.

And Emma ne voit nobody else !!! Elle know que si elle le fait, le guy est dead. Je lui ai say ce qu’il subirait et comparé à you now, c’est nothing ! OK ??

Et comme Kévin était dos aux escaliers le rockeur lui mit un poing en pleine figure, ce qui fit basculer le jeune homme en arrière, qui roula dans les marches avant d’arriver en bas, légèrement sonné et encore plus en sang que tout à l’heure. L’abruti resta en haut quelques instants, le regardant reprendre ses esprits. Pendant ce temps là, il alluma une clope et descendit tranquillement, ses rangers claquant à chaque marche. Tout en tirant une bouffé ou deux, il se délectait d’avance des coups qu’il donnerait à sa victime préférée. Arrivant au demi-palier, au lieu de poser son pied au sol, Ethan ecrasa la main du pauvre garçon, comme si ce dernier n’avait pas souffert.

Up, Hampton. Si tu believe que c’est finish, tu te trompes. Tu as fait le bad choice, je see pas why tu as gâché your tranquillité, just for a friend … enfin, Emma n’est pas ta friend, je t’avais say la last fois de ne plus lui talk. Tu listen never quand on te talk ?

Et son pied partit à nouveau en plein dans le ventre du jeune garçon. Puis, tapotant sa cigarette, il fit tomber la cendre sur la main endolorie du pauvre paumé. Il y avait vraiment des jours où Kévin ferait mieux de rester sous sa couette …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeVen 14 Mar - 17:33

Lorsqu'il bascula en arrière, Ethan put distinguer la peur de Kevin dans ses yeux. Le jeune paumé n'eut pas le temps de se rattraper et dévala les marches en se cognant à plusieurs endroits. Lorsqu'il arriva au palier, une vive douleur lui transperça la jambe et le dos. Les muscles encore endoloris et le regard trouble, il ne vit pas Ethan descendre et le sentit lui écraser la main. Il poussa un petit cri de douleur mais le rockeur se mit à parler. Le pire dans tout ça c'est cet abruti fini avait entièrement raison. Il se retrouvait une nouvelle fois tout seul... encore... comme à chaque fois qu'Ethan lui refaisait le portrait. Il y avait tant de fois où il l'avait démoli sans raison, comme ça juste pour le plaisir qu'on aurait pu penser qu'il lui laisserait la vie sauve cette fois-ci. Parti comme ça l'était, il pouvait tuer le jeune Hampton... c'était très mal annoncé, surtout que ce dernier dans sa chute c'était sans doute cassé quelque chose. En tombant en arrière il aurait pu se briser la nuque, dans un certain sens, il avait eu de la chance. Il commençait à peine à reprendre ses esprits lorsque le pied d'Ethan le percuta violemment eu ventre.

Cette fois, il ne put retenir un cri de douleur qui résonna dans les escaliers. Par instinct, il se replia sur lui même, pour éviter au rockeur d'atteindre une nouvelle fois son abdomen. Mais sa vue devenait noire, il sentait qu'il commençait à partir dans les vapes. Il était salement amoché... Ethan lui avait éclaté les lèvres et il saignait du nez de façon assez abondante. Une de ses arcades commençait à grossir et un petit filet de sang coulait de ses cheveux. Kevin n'aurait jamais du retourner dans le bâtiment... ça avait été une incroyable erreur comme celle de sauver Ethan de la voiture... Il l'avait fait pourtant... sur le moment, il ne l'avait fait que pour aider. Pour Emma c'était pareil. Il se sentit glisser sur le long du mur où il s'était adossé et s'allongea sur le sol, en perdant connaissance. Il ne sentit même pas la cendre sur sa main qui le brûla pourtant légèrement. Tout avait pris une teinte rouge/noir et le silence était tombé. Dans l'université, il n'aurait aucun secours... il était à la merci du rockeur, cet espèce de psychopathe... dehors, il faisait nuit, l'hiver avait reprit ses droits et même si ça peut paraître idiot, au moins, ici, ils étaient au chaud...

* Kevin n'avait pas une seule idée de ce qui l'attendait maintenant. Ethan le regardait de l'autre côté de la cour avec ses yeux bleus pétillants, annonciateurs de torture et d'autres cris... Hampton avait tout fait pour se tenir à distance. Il ne voulait pas que le rockeur le frappe encore. A côté de lui, il y avait Pete, son meilleur ami. Mais même sa présence n'avait pas empêché Ethan de s'approcher et de prendre par la peau du col. Dans son langage de demeuré, il lui demanda s'il savait ce qu'il avait fait, et Kevin répondit que non. Tous deux se dirigèrent vers les toilettes tandis que la bande s'occupait de frapper Pete jusqu'à ce qu'il parte, ce que le jeune garçon fit sans demander son reste... et c'était tout à fait normal quand on avait en face six gorilles armés d'un couteau et qui pouvait vous fendre le crâne rien qu'en vous giflant.

Une fois dans les toilettes, Kevin sut que ça allait être son heure de lynchage... Ethan commença par lui écraser les pieds de ses rangers et lui donner des coups de genou dans le ventre. Et puis, il le propulsa contre un lavabo. Il y eut un bruit sourd, sa tête l'avait heurté de plein fouet. Et puis, Rowland s'amusa un peu. Il alluma une cigarette, la fuma tout en marchant sur les pieds de Kevin ce qui lui arrachait des cris de douleur. Puis, il écrasa le mégot sur son bras. D'un mouvement aussi violent que cruel et accompagné d'un rire sadique, il le releva et entra dans une des cabines de toilettes. Hampton sut ce qui l'attendait... c'était un des trucs préférés d'Ethan... et cela ne tarda pas. Le rockeur plongea la tête de Kevin dans la cuvette et le mit sous l'eau. Il tira la chasse plusieurs fois histoire de bien le mettre dessous. Il sentit une douleur dans ses côtes puis sur sa jambe. Sa vue se troublait... Ethan ne le remontait pas... il commençait à manquer d'air. Il se débattit pour pouvoir respirer mais rien à faire il ne parvenait pas à se dégager. Ses poumons le brûlaient, dans une tentative incontrôlée, il ouvrit la bouche.*

Un flot de sang jaillit d'entre ses lèvres tandis que Kevin reprenait connaissance. Il toussa plusieurs fois ce qui ne fit qu'accroître le saignement. Il n'était resté ainsi que deux minutes. En même temps que l'air entrait, il sentit la douleur provoquée par les coups en divers endroits de son corps exploser en lui. Sa jambe lui faisait sacrément mal mais ce n'était rien comparé à son ventre qui semblait avoir été à demi-scié. Il s'essuya la bouche d'un revers de manche et réprima un autre cri de douleur. Au contact de sa chair à vif sur ses lèvres le tissu s'était immédiatement imprégné de sang et lui avait fait mal. Sa vue revint peu à peu... Ethan était là, toujours avec sa cigarette qui brûlait l'intérieur de ses poumons. Il le regarda, sans vraiment l'apercevoir clairement. Il allait parler lorsque cet effort le fit souffrir. Résultat les mots qu'il allait former se transformèrent en une plainte incompréhensible et plutôt courte accompagnée d'une toux. Lorsqu'il le put, il dit :


- Arrête... s'il te plait...

Bien que la voix soit éraillée, il suppliait. Rowland n'allait certainement pas rester sans rien faire... il allait tenter de le massacrer encore ou alors l'abandonner ici. Kevin penchait plutôt pour la première option... malheureusement. Il connaissait trop bien son tortionnaire pour que ce dernier soit raisonnable. Il ne s'arrêterait que lorsqu'il en aurait envie, c'est à dire lorsqu'il se serait bien défoulé. Vu la colère dans laquelle il était, son calvaire ne faisait que commencer. Quoiqu'il en soit, Kevin était à sa merci... il ne pourrait plus s'échapper. En effet l'os de son tibia était partiellement fêlé et rendait impossible toute tentative de marche... et il était trop mal en point pour sortir à cloche-pied. A défaut de rester sous sa couette, il irait visiter celle de l'hôpital... ou alors l'intérieur matelassé d'un cercueil à la morgue. Le choix appartenait malheureusement à Ethan... Quelle galère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeDim 23 Mar - 21:16

Dans toute éducation normale d’un enfant, on apprend que frapper, c’est mal. Que la violence ne résout rien du tout, qu’il faut plutôt penser à la discussion et au compromis. Cette partie avait été zappé par Ethan Rowland ou alors son cerveau de poisson rouge avait oublié ça aussitôt que c’était rentré. C’était un débile profond et les quelques neurones qui peuplaient encore dans son cerveau devaient trop souvent ricochés sur la paroi du crâne et n’arrivaient plus à penser convenablement. Les seuls messages qu’ils pouvaient lancer étaient « baston », « taper », « frapper », « faire mal », « torturer » … bref, vous avez compris, tout ce qui tournait autour de la violence. Et il aimait ça, faire mal. Ce n’était pas Kévin qui allait dire le contraire, lui qui subissait toutes sortes de souffrances en silence et sans que personne ne réagisse. Si, il y avait bien son pote hippie qui parfois prenait sa défense. Mais que voulez vous qu’un militant de la paix fasse contre un rockeur idiot et méchant en même temps ? Pas grand-chose sauf limiter les dégâts et peut être en prendre à la place du pauvre paumé sans défense. Ce dernier avait été carrément balancé dans les escaliers. Nouvelle torture improvisée par Rowland, content de sa nouvelle idée. Il n’y avait pas été de main morte et à ses oreilles, le bruit de Kévin ricochant sur les marches mélangées à des gémissements de douleur faisait une jolie musique. Bon, pas aussi bon que son groupe fétiche AC/DC mais comme personne ne pouvait les surpasser, il savait apprécier le concerto pour Victime qui se produisait en live devant lui.

Ethan a du être bourreau dans une vie antérieure. Vous savez les types avec les cagoules en toile qui décapitaient en place publique au Moyen Âge ou alors ceux sous l’Inquisition qui écartelaient ou autres modes pour faire avouer qu’on ne va pas citer ici pour choquer les âmes sensibles. Mais c’était obligé qu’il descende de ce genre de lignée de gens qui aimaient faire du mal et qui inventaient des nouvelles formes d’horreurs. Lui le faisait par plaisir et avec les moyens du bord, cela lui réussissait plutôt bien même. De toutes façons, il ne pourrait pas faire grand-chose d’autre vu la stupidité qu’il incarnait. Quand on est tout juste capable d’écrire son prénom et qu’on savait à peine lire, difficile d’avoir une vie normale ! Et puis lui était un rebelle, menait une vie à part et il aimait ça ! Pour le prouver, Ethan descendit les escaliers vers sa victime qui n’en avait pas fini. Un idiot dans une université, on aura tout vu … Pauvre Hampton, il n’avait jamais rien demandé dans la vie et le voila à moitié conscient sur un demi pallier avec un type complètement « crazy » qui n’aimait qu’une chose : cogner. Enfin si, il aimait d’autres trucs mais c’était pour résumer sa philosophie de vie. Une vie de demeuré profond qui caractérisait la plupart des rockeurs de cette ville. Et encore un coup de pompes dans le ventre. La violence, il n’y avait que ça de vrai. Sauf que là, il avait du y aller un peu fort car le pauvre Paumé tomba dans les pommes. Ethan crut d’abord à une comédie, une sorte de feinte pour que le rockeur s’arrête. Il se mit accroupi et balança une baffe mais le pauvre garçon resta sans réaction. Il faut dire que là il avait fait fort niveau puissance de coup sans oublier le coup des escaliers. Résultat : un garçon inanimé sur les bras. Que faire ? … Oui, ces trois petits points signifiaient à quoi pensait Rowland : à rien. Il ne savait pas quoi faire dans ce genre de moment. Non, il n’allait pas faire les premiers soins car il ne savait pas ce que c’était. Il resta à, le regard azur dans le vague puis prit Hampton sur son épaule et descendit les marches jusqu’au rez de chaussé. Ne pensez pas qu’il lui sauve la vie, non un peu d’air frais faisait toujours du bien … Le rockeur n’en avait pas fini alors il valait mieux que l’autre se réveille au plus vite. Dans la cour, il l’installa contre le mur et lui se mit sur le muret d’en face, continuant toujours de fumer sa clope, attendant que le temps passe. Il n’y avait personne, ou alors deux personnes au loin. Tant mieux, personne ne les dérangerait. De toutes façons, qui oserait se mesurer à Ethan Rowland, la terreur de Pop City ? Un suicidaire peut être. Ou alors Emma qui n’avait pas peur de lui. On va dire une personne, histoire de. Ca faisait peu et c’était pour ça qu’Emma était sa petite amie et que lui se sentait tout puissant !

Enfin, Kévin montra quelques signes de réveil et ses yeux s’ouvrirent. Cool, la torture pourrait reprendre. Bien sûr, le pauvre paumé le suppliait encore une fois d’arrêter. Alors Ethan se leva pour se mettre devant sa victime et s’accroupit pour être à sa hauteur et lui recracher la fumée en pleine face.


Give me une raison pour que je stop de te fight.

Il n’y en avait pas … ou en avait des dizaines ! Mais aucune ne serait valable aux yeux du rockeur pour qui SA vérité était suprême et que personne ne pouvait le contredire. Un silence se fit, Hampton réfléchissait avec difficulté après tout ce qu’il avait subi mais pour l’autre, cela signifiait de continuer. Sa cigarette atteignant sa fin, il l’écrasa sur la main du pauvre garçon comme si celui-ci n’était qu’un vulgaire cendrier. Enfin, aux yeux de Rowland, Kévin n’était rien d’autre qu’un moyen de se défouler car il savait que ce pauvre garçon ne répliquerait jamais, à peine s’il faisait de mal à une mouche. Tandis qu’Ethan … Deux opposés en fait.

Hum … Tu es wake up, now ? Cool, encore du fun for moi. Go … on va walk !

Il le leva par son pull mais pauvre Hampton, il avait sûrement mal à la jambe car avait du mal à bien rester debout. Ethan souffla d’énervement et poussa vivement Kévin en avant, celui-ci tenta de rester en équilibre mais après quelques pas infructueux, il s’écroula de tout son long sur le sol bitumé de la faculté. Le rockeur shoota dans une canette qui traînait et l’envoya au loin. C’est pour vous dire sa force !

What ? Tu tiens pas stand up ? So, Hampton, STAND UP NOW !!! C’est un order !!!!

La voix s’élevait et fit echo dans le reste de la cour. Ca allait chauffer pour le pauvre paumé …


[Post pas super, sorry !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeMer 26 Mar - 21:15

[Tu rigoles ? J’adore, ça m’inspire beaucoup… XD]

Tout donner pour partir loin d’ici ? Oui, il l’aurait fait, s’il avait eu l’once d’un espoir, aussi petit soit-il de passer l’année, vivant… Là, il venait de reprendre conscience et le rockeur voulait déjà continuer à faire mumuse… C’était si simple de s’en prendre à quelqu’un qui ne se défendait pas et qui n’avait pas confiance en lui pour avoir un sursaut… Ah, oui, Ethan se défoulait sur Hampton mais agirait-il pareil si la personne en face lui assénait un direct du gauche à l’étaler par terre ? Enfin, que ce soit Pete, Kelly ou même le paumé, aucun n’avait la force ou l’envie de tenir tête à ce malade mental… Il représentait la caricature horrible du rockeur… bête, méchant, bagarreur, sans pitié… il ne manquait plus que l’alcool pour lui griller les neurones… quoique, visiblement Dame Nature s’en était chargé. Il devait lui rester quoi… deux ou trois méninges, histoire d’articuler les phrases… En y réfléchissant, il aurait mieux valu que Kevin soit en face d’un type intelligent. Au moins, il aurait une chance de retourner chez lui en rampant. La folie de Rowland et son air abruti faisaient peur… Quelqu’un que l’on balance dans les escaliers et qui tombe dans les pommes, n’est certainement pas en état de marcher. En l’entendant demander des arguments pour qu’il s’arrête, il savait de toute façon que son destin était scellé. On ne demande pas à quelqu’un dans son état pourquoi on devrait arrêter de le tabasser… rien son visage en sang et ses yeux emplis de peur fournissaient la réponse.

De sa vie, Ethan n’était jamais allé aussi loin. Les coups et les insultes, il y était habitué… mais là, ça tournait au lynchage à mort. Lorsqu’il fut remis debout de force, il eut la tête qui tourna un moment. Du sang coula de son nez et une douleur à la limite du supportable lui envahit la jambe. Il eut énormément de mal à rester debout, immobile, alors forcément quand l’abruti de service le poussa en avant, il ne lui fallut que quelques secondes pour s’écraser à plat ventre au sol de façon aussi violente que grotesque. Le contact avec le bitume lui écorcha les paumes des mains dont Ethan avait brûlé une partie à coup de cigarette. A cet instant, il regretta une chose… d’être né ! Un autre aurait eu des remords sur l’accident… s’il n’avait pas sauvé Ethan, ce dernier ne serait pas là à le torturer… non, il serait sur un lit d’hôpital ou en prison et donc, impuissant. Mais Hampton n’était pas un modèle de raisonnement très logique. Tout était de sa faute même si c’était faux. Il était né voilà tout… c’était ça l’erreur de sa vie. Vous l’avez compris, ce mal-être ne faisait que grandir à chaque coup qu’il recevait. Et il ne se défendait pas, à quoi bon, après tout ? Rowland ne le lâcherait pas pour autant et il n’avait plus la force de se battre même pour lui. Dépressif ? Possible… mais qui ça intéresse ? Emma ? Il n’avait cherché qu’à l’aider et maintenant, il subissait les conséquences de son acte… Ethan avait quand même eu raison, elle aurait pu l’appeler et lui dire ce qu’il en était… c’est là que l’on reconnait Kevin. Incapable d’en vouloir aux véritables fautifs.

Enfin en même temps, il n’aimait pas Ethan. Encore heureux, sinon ce serait vraiment être maso… à chacune de leur rencontre, il avait espéré que le rockeur le laisse un peu tranquille… soit moins brutal. La solitude, il y était habitué… personne ne l’approchait vraiment, pour deux raisons, il était archinul et les gens ne voulaient pas se mettre le bourreau sur le dos… après c’était comme un chewing-gum… impossible de s’en débarrasser. Un jour, Rowland allait bien finir par trouver plus fort que lui et lorsqu’il subirait le mal que lui-même faisait à ses victimes, il y avait plus de chances pour qu’il se calme… Enfin, c’était d’autant moins sûr qu’il était profondément crétin, ça risquait de le rendre encore plus ignare… mais bon, ça fait du bien de rêver. Kevin se tourna pour se mettre sur le dos, en se tenant la jambe. Il avait rudement mal… la chute n’avait rien arrangé. Pourquoi fallait-il que la cour soit vide ? C’est à ce moment là que Kevin aurait bien eu besoin de témoins ou d’aide… même pour appeler la police. D’ailleurs, ça lui faisait penser qu’il avait son portable dans sa poche… et qu’il pourrait appeler quelqu’un… Pete pour ne pas inquiéter Kelly, enfin s’il n’était pas mort avant… Il resta un moment silencieux, sa voix était brisée par la souffrance puis, il parvint à articuler :


- Je ne peux pas… j’ai mal à la jambe… laissez-moi… je t’en prie… j’ai eu mon compte de coups…

S’il ne trouvait pas vite une échappatoire, il le savait, il était foutu. La colère d’Ethan était donc si grande qu’il puisse ne pas s’apaiser et se contenter du voyage qu’il venait d’asséner à sa victime préférée ??? S’il avait soif de coups et de torture, alors il devait l’avoir étanché depuis un petit moment… à moins qu’il ne cherche juste qu’ s’amuser maintenant… sans se préoccuper des conséquences. Que lui restait-il à prendre à Hampton ? Sa dignité ? Mouais, il y avait bien longtemps qu’il n’en avait plus… depuis son enfance pour être précis… Sa joie ? Il n’était jamais heureux lorsqu’il rencontrait Ethan de toute façon… Son argent ??? Il était fauché, grâce à sa dernière frasque… Sa motivation ? Ah oui, là c’était le jackpot… Kevin n’avait même plus l’envie de supplier ni de demander à Ethan qu’il cesse, il s’était résigné à subir, jusqu’à l’issue, quelle qu’elle soit… Sa vie ? Pour ce qu’elle valait, il pouvait la lui enlever… Joyeux Noël !!!

- Je n’approcherais plus Emma… je ne lui parlerais plus… et je vais oublier son numéro… j’ai compris la leçon…

Etrange… le ton de Kevin était devenu calme. Etalé sur le dos, il se contenta de masser sa jambe, en regardant Ethan. Le rockeur pouvait être sûr qu’il était sincère… il ferait tout pour s’éloigner de ce psychopathe… Etait-ce suffisant ? Certainement pas mais au moins, le rockeur ne pourrait pas lui reprocher de ne pas avoir été sincère. En attendant, il était dans un état pitoyable… enfin pas pour tout le monde, vu que Monsieur Rowland n’avait pas encore fini de massacrer son jouet favori… en pensant une image me vient… celle d’un gosse qui jette ses petites voitures contre le sol pour s’amuser et qui au bout de plusieurs fois, se rend compte que ladite voiture est coupée… Alors, il pleurniche parce que c’était sa préférée… Ethan était un peu comme ça… Kevin était son souffre-douleur préféré, une fois qu’il l’aurait définitivement brisé… avec qui allait-il s’amuser ? Personne ne pourrait remplacer cette magnifique Rolls Royce légèrement abîmée… [Oui, je me jette des fleurs, ça fait du bien de temps en temps… XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeLun 28 Avr - 23:30

La bêtise humaine avait pris forme humaine sous forme d’Ethan Rowland. Le type était la caricature même de la méchanceté gratuite, de la cruauté absolue sans aucun état d’âme et même un plaisir sadique. Il n’y avait qu’à voir ce petit sourire vicieux au coin de ses lèvres quand Kévin s’écroula de tout son long sur le sol. Depuis des années, il persécutait le jeune garçon, le frappait, le battait, le torturait, lui faisait subir les pires humiliations avec un public ou non, peu lui importait du pendant que sa folie destructrice était assouvie au moins pour un petit temps. Rowland était un peu comme ces psychopathes qui prennent du plaisir à faire le mal, qu’on enferme dans les asiles. Dans une ville normale, on l’aurait déjà arrêté, il aurait sûrement tapé le psy qui lui faisait une analyse du pourquoi de son comportement avant d’être enfermé dans ces établissements de fou, camisole de force mais avant il aurait bien frappé un ou deux infirmiers qui lui aurait ensuite prescrit un bon gros calmant par piqûre. Puis il aurait passé le reste de ses jours dans un état second entrecoupé de crises de démence intense. Mais au moins, il ne ferait de mal à personne. Là, ce dingue était en liberté, sans médicament, sans surveillance et laissant aller ses pulsions destructrices. Là, il se défoulait sur sa cible préférée, Kévin Hampton, paumé de son état, incapable de se défendre et tellement niais que ça donnait envie de le cogner encore plus fort pour qu’il arrête de parler et même de bouger. Puis il avait ce visage suppliant, le genre qui horripilait Ethan. De toutes façons, il n’aimait personne à part lui-même et sa petite sœur. Il supportait les autres rockeurs, appréciaient quelques jeunes femmes mais pas plus. Il avait en horreur les Pop et les Paumés, des erreurs de la nature selon lui. Vous avez deviné, Kévin a aussi la malchance d’être un paumé … Vraiment, ce garçon n’avait pas grand-chose pour plaire ! Il était limite désigner pour être le punching-ball officiel du rockeur.

D’ailleurs ce dernier s’impatientait de le voir encore au sol, à souffrir, le garçon se tenait la jambe et le suppliait à nouveau d’arrêter. Sauf qu’il n’avait pas du tout envie de stopper quoique ce soit. C’était quand il voulait et là, il voulait encore casser du Hampton. Comment ? Il ne savait pas mais ça allait bête, méchant et douloureux pour le jeune homme à ses pieds dans un piteux état. Ethan n’était pas peu fier de le voir la tête en sang, les vêtements à moitié défaits tâchés et couverts de poussière et ses grands yeux tristes malgré le calme de sa voix. Pauvre Kévin quand même … Pendant quelques secondes, le rockeur ne bougea pas, les yeux fixés sur sa victime, comme s’il cherchait à comprendre le sens de ses paroles. Oui, le temps que ça monte au cerveau et qu’il cherche de quoi répondre, parfois il fallait un peu de temps. Le cerveau de l’idiot ressemblait un peu à ces connexions bas débit où une page mettait une dizaine de minutes à charger, sans oublier la localisation en pleine campagne qui n’arrangeait pas. Son air hagard le rendait encore plus stupide avec ses yeux vide de toutes pensées et bouche légèrement entrouverte, comme pour gober des mouches. C’était moins marrant, il n’avait pas eu à le torturer encore pour qu’il crache ses mots. Enfin, comme s’il avait besoin d’une raison de le frapper, franchement ! Mais c’était toujours un petit plus, une manière de paraître plus crédible à certains yeux bien que personne n’ait quelque chose à redire sous peine de représailles. Il y avait toujours un bon moyen ou une bonne raison pour taper quelqu’un selon Ethan, même la raison la plus idiote du monde comme respirer le même air ou tout simplement exister. C’était plus que suffisant à ses yeux bleu pétrole qui fixait toujours le garçon à terre. Et d’un coup sans prévenir, il lui donna un coup de pied dans le flanc gauche plutôt violent. Moins que d’habitude mais assez pour arracher un léger cri de douleur d’un Hampton qui se retenait de se montrer trop bruyant. Sait on jamais, ça pouvait être une raison supplémentaire pour le frapper.


Tu as understand la lesson. C’est good, Hampton. Tu laisses ma girlfriend et si elle come te talk, leave loin sinon …

Il arrêta sa phrase, ne trouvant pas de mot pour dire ce qu’il lui ferait mais rien que le silence faisait tout comprendre et pouvait faire trembler n’importe qui. Le garçon toujours à terre n’avait pas bougé. Qu’est ce qu’Ethan pourrait bien en faire ? Une intense réflexion de ses deux neurones se mit en place. Dur de penser quand on n’en a pas l’habitude. Puis il se baissa au niveau des jambes de sa victime et les saisit avant de se relever, le traînant derrière lui, faisant un petit tour du campus. Il ne savait pas où il allait, pensez donc que Rowland n’a jamais mis les pieds à l’université vu son niveau de stupidité ! C’est à peine s’il sait lire alors étudier était totalement hors de sa portée. Il n’y avait personne dehors, on sentait la fin de journée. Si, à un moment ils passèrent devant un amphi ouvert et tout le monde put voir un type en noir balader derrière lui Kévin Hampton. La honte pour lui mais il devait en avoir l’habitude … Ils continuèrent ainsi quelques minutes, le rockeur fumait en même temps et jetait les cendres derrière lui, en plein sur le pauvre garçon qui souffrait sûrement le martyre. Plus loin dans la cour se trouvait un parterre de fleurs mais à cette période de l’année rien ne poussait. Juste de la terre, enfin surtout de la boue vu le mauvais temps de ces derniers temps. Ce n’était pas grand-chose mais Ethan laissa tomber les jambes de son jouet avant de se tourner vers lui avec un petit sourire en coin qui se voulait mauvais.

Do you want te faire du bien ? I have an idea … Ca va être cool et sweet, tu verras.

Et il le souleva par le pull, le fixant bien dans les yeux, le porta à bras le corps avant de le jeter dans la boue plus conséquente qu’il ne pensait car cela fit un grand SPLASH et l’espace de quelques secondes, le rockeur ne vit plus le pauvre paumé. Quand enfin, il refit apparition, tout de boue recouvert, Ethan eut un fou rire démentiel. Il ressemblait à ses savants fous de ces mauvais films d’horreur, c’était pathétique à voir et cela faisait plus peur qu’autre chose, ça ne donnait pas envie de rire avec lui.

Oh Hampton, tu es … wonderful ! Ton hippie serait totalement love de you !

Et il repartit de plus belle dans son fou rire, heureux de sa bêtise. Quel être stupide, vraiment …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeLun 5 Mai - 15:23

Cool et sweet ??? Kevin aurait préféré qu'Ethan l'achève en le rouant de coup plutôt que d'avoir à subir une de ses idées farfelues. Mais allait-il pêcher tout ça ? Un inconscient ne pouvait pas renfermer autant de stupidité... c'était impossible. Ou alors Rowland n'était pas humain ! Oui, c'est plutôt ça... aucune trace de compassion ou de pitié chez lui. Le rockeur n'avait jamais été qu'un monstre débile, un fou furieux. Et sa malheureuse victime en venait même à prier n'importe qui pour sortir d'ici vivant. En passant devant l'amphi, peuplé d'étudiants, Hampton crut un instant que quelqu'un allait bouger et venir à son secours. Oh qu'il aurait aimé au moins une fois dans sa misérable vie s'en tirer comme ça, recevoir l'assistance de quelqu'un... au moins une moindre marque d'attention. Mais qui aurait le courage de se lever et de tenir tête à un psychopathe ? Personne, pas à POP City. Les gens menaient leur vie de façon plutôt étrange mais ils ne se mélangeaient pas... Qui était Kevin ? Un simple paumé et ce n'était pas la bande de pop ou de hippie qui allait l'aider. Ni même un paumé comme lui... Le message d'Ethan passait cinq sur cinq, quiconque osait le défier risquait d'en prendre pour son grade.

Kevin fut baladé tel un trophée à moitié détruit, sans ménagement et sans vraiment résister. Quel imbécile ! Tout ça parce qu'il avait cru que le bâtiment pouvait brûler avec le rockeur dedans... il était vraiment d'une crédulité lamentable ! Le pire dans tout ça c'est qu'une fois de plus, il prenait les évènements pour lui. Il se sentait nul d'être aussi niais et encore plus d'avoir pensé s'en tirer en courant. Il fait dire qu'Ethan l'avait ébloui par sa soudaine intelligence ! Déclencher une fausse alerte incendie et lui tendre un piège voilà qui relevait du niveau maternelle, chose que le rockeur n'avait jamais pu atteindre jusqu'à présent. Quel était donc son secret ? Il avait vu les télétubbies à la TV ? Enfin, peu importe... les conclusions étaient déjà tirées. Tant que l'affreux brun ne s'en lasserait pas, Hampton subirait un lynchage en règle, le plus grand, et le plus cuisant, aussi, de toute sa courte vie. Lorsqu'il vit la boue, il sut avant même qu'Ethan ne parle qu'il allait y finir dedans. Après l'effort le réconfort ! Sauf que pour être honnête, Kevin aurait largement préféré être en séance de massage avec une esthéticienne plutôt qu'à la fac avec Rowland. Avant même qu'il puisse demander quoi que ce soit, Ethan l'avait projeté dans la boue. Il y tomba à plat ventre, et juste le temps de fermer les yeux et de retenir sa respiration pour ne pas en avaler. Pourvu que l'autre abruti n'ait pas l'idée de la lui faire manger ! Avec les cuvettes des WC, il en avait largement assez !

Il tenta de se relever mais ses mains glissèrent dans la boue et il glissa, face contre terre. Il se mit alors sur le dos, le regard vers le ciel et décida de ne plus bouger. De toute façon, à quoi cela aurait-il servi ? Il avait très mal à la jambe, et il serait incapable de courir ! Pour se redresser, il faudrait encore plus de temps. Mais qu'allait-il lui arriver maintenant ? Ethan n'en avait pas encore fini... au contraire, on aurait dit qu'il commençait à peine à s'amuser. Couvert de bleus et de sang, souillé par la boue et complètement démoralisé, Kevin resta allongé, ses réflexions allant de Kelly à cette soirée de Noël qui approchait. Heureusement que la hippie n'était pas là pour le voir... il n'était qu'un raté et même si elle n'avait pas de sentiments pour elle, jamais elle n'avait laissé passé ces phrases où il se disait tant archinul. Tout le temps, elle lui disait que non. Lorsqu'il s'excusait pour tout et n'importe quoi, elle lui disait que ce n'était pas grave... que tout allait bien. Si elle savait l'effet que ces paroles faisaient sur son cœur ! Mieux qu'une existence sans Ethan, c'était un véritable rêve éveillé. Sans ce sentiment auquel il se raccrochait, il y a longtemps qu'il serait entré dans une phase de dépression...


- Je n'approcherais plus Emma... promis. Et je ne me mêlerais plus de tes affaires... plus jamais...

Kevin ne cachait plus sa peur. Il avait frôlé la mort de très près... trop pour son âge. Que Rowland soit un dingue n'était pas nouveau mais qu'il se montre aussi violent et aussi... attentionné à sa douleur, c'était récent. Et angoissant. Qu'allait-il se passer maintenant ? Jugeait-il que le paumé ait assez pris de coups pour aujourd'hui ? Ou qu'il en méritait encore une bonne flambée ? La respiration haletante, le corps meurtri, Hampton s'en moquait bien. Dans un sens comme l'autre, il continuerait de souffrir s'il recroisait le rockeur. Quel charmant cadeau de Noël ! Un fois de plus l'autre écervelé s'était surpassé. Sa jambe était cassée, il le sentait bien maintenant car dès qu'il voulait se redresser, elle cédait sous son poids et le faisait tomber à nouveau. Gisant éreinté dans la flaque, il trouva cependant le moyen de dire, la voix tremblante :

- J'ai mal... à la jambe... je n'arrive pas à me relever...

Le comble de l'histoire, aurait été qu'Ethan l'abandonne là ! Il ne pouvait pas ramper sur un sol aussi glissant et il en aurait pour des heures avant de pouvoir sortir. D'ici là, la fac serait fermée et comme il ne pourrait pas enjamber le mur, il resterait coincé ici toute la nuit, mouillé, sale et blessé, dans le froid de l'hiver... et peut-être même sous la pluie ou la neige étant donné les nuages dans le ciel. S'il y a un dieu sur terre, qu'il fasse en sorte qu'Ethan n'en ait pas terminé... au moins pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Rowland
x Bête & Bad x
Ethan Rowland

Nombre de messages : 120
Groupe : Rock's Master
Coté coeur : Emma ... Heu non, pas de heart !
Localisation : Everywhere où tu walk ...
Date d'inscription : 30/07/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue1/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (1/100)
Un mot pour votre humeur?: GRRR
Loisirs: Give baffes aux Paumés and Pop !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeSam 17 Mai - 23:04

Un psychopathe, voila ce qui le caractérisait. C'était à se demander pourquoi autant de haine envers la Terre entière ! Même lui ne le savait pas, ce garçon a toujours eu tendance à bouger, courir partout et casser des objets pour le plaisir. A deux ans, ce fut les assiettes de sa mère et à présent, le moral de Kévin. Ainsi que sa jambe. Et le pire, c'est que cela l'amusait !! Un tordu qui adorait faire du mal aux autres pour son propre plaisir, prouver qu'il se situait au dessus des lois, de tout même ! La preuve car avec tout ce qu'il faisait comme vols, trafics, harcèlements, dégradations de matériels, recel, tapage nocturne et j'en passe, il n'avait passer que quelques nuits en gardes à vue. Même les policiers tremblaient devant lui, Ethan forçait leurs barrages, les menaçait de les suivre jusqu'à vengeance satisfaite. Et s'il se retrouvait derrière les barreaux, il hurlait à la mort, pas de complaintes mais des menaces tel un chien enragé. Ca faisait peur à voir, autant dire que beaucoup voulaient être mutés ou partaient pour cause de dépression ! Autant dire qu'à Pop City, il ne faisait pas bon de s'opposer à Mister Rowland, surtout quand on portait un uniforme. Rares étaient les policiers qui s'engageaient ici par choix pur. Avec ou sans uniforme, quand on s'appelle Kévin Hampton, il vaut mieux prendre un abonnement à l'hôpital de la ville ainsi que chez un psy. Mauvaise idée pour la dernière, le psy deviendrait fou de savoir un être aussi destructeur en liberté.

Peut être que le Paumé passerait son Noël à l'hôpital. Ce ne serait peut être pas la première fois qui sait ! Pas vraiment réjouissant mais c'était sûrement le seul lieu où le rockeur ne mettrait pas les pieds. Il détestait les seringues, le sang et voir des gens allongés, blèmes, tout "white" comme il le disait si bien lui-même. En tout cas, Ethan pouvait se vanter d'expédier plus de personne dans cet endroit que n'importe qui d'autres. Pas vraiment glorieux mais lui jubilait. Tout qu'il se considérait le plus fort, ce ne sera pas autrement ! Il l'avait décidé et quand le grand brun prenait une décision, il n'en démordait pas pas un instant. Petit cerveau composé à 90% de vide certes mais les 10% restant agglutinés autour de ses deux neurones ne désemplissait pas de haine, de conneries et d'imagination saugrenue (= mot inconnu dans le dictionnaire Rowland). Personne n'aurait eu l'esprit assez tordu pour imaginer rien que le quart qui s'était produit aujourd'hui. Franchement, qui aurait pensé à faire sonner une alarme incendie pour apporter sa proie, la faire tomber dans les escaliers, la traîner dans les couloirs de l'université et la jeter dans la boue ? Cela faisait beaucoup pour le pauvre Kévin qui ne suppliait même plus mais qui expliquait ce que le rockeur voulait entendre, c'est à dire ne plus s'approcher de la girlfriend de celui-ci. Ah, Emma était sacré ! Non pas par amour mais par ce désir de possession. Elle était à lui et puis c'est tout. Pas question de l'approcher, qui que ce soit, encore moins avoir son numéro de téléphone et lui envoyer des textos sur la vie privée d'Ethan ! A cause de cela, la jeune rockeuse avait versé quelques larmes ... de crocodiles bien sûr mais il n'en savait rien et ne voulait pas passer pour un type qui se foutait de sa petite amie éperdument amoureuse de lui. Encore un mensonge mais même s'il n'avait pas de coeur, il faisait comme si. Un bon couple d'acteurs, non ?

Et pendant ce temps là, le rockeur assistait à une scène des plus risibles qui soit : Hampton tentant de se relever avant de s'écrouler a nouveau car il ne tenait pas sur ses deux jambes, couvert de boue et l'air malheureux. Il n'en fallut pas plus, quoique c'était assez suffisant pour déclencher un nouveau fou rire à l'abruti de service. Il aurait pu le laisser là, ça aurait été drôle et puis suffisant au niveau de la punition. Mais au rictus de l'idiot qui suivit sur son visage, cela voulait bien traduire ses pensées, aussi rares soient elles. Il ne voulait pas s'arrêter là. Les idées ne manquait pas mais il fallait avouer que là, dans cette université, il manquait de repères.


Oh, t'es pas une girl Hampton ... Faut se comporter comme un man parfois. Allez, come on, c'est nothing !

Et il commença à avancer pour trouver une nouvelle torture mais il sentait que personne ne le suivait. Pourtant Kévin lui obéissait au doigt et à l'oeil, par crainte sans aucun doute. Mais là, il était toujours assis dans sa boue qui dégoulinait aussi sur son visage et ses vêtements. Peut être avait il vraiment mal. La plupart des gens auraient éprouvé un peu de compassion, de la pitié même ! Mais pas Ethan, lui n'éprouvait rien que de l'agacement de devoir le traîner comme un boulet ... Et là, il eut une idée ! Oui, c'est tellement peu courant que cela méritait presque d'être applaudi. Quoique, il valait mieux s'abstenir pour ne pas le brusquer, on ne sait jamais ses réactions. Ethan ressemblait à un animal sauvage à ne pas trop approcher ni faire trop de bruit susceptible de la mettre en rogne. Alord d'un coup, il saisit le jeune homme, le souleva de terre pour le porter sur son épaule comme un vulgaire sac à patates. Il n'avait rien dans la tête, tout se concentrait dans les muscles et il portait sans grand mal le jeune paumé souffrant vers la sortie. Dans la rue, il aurait plus de repères et puis ses potes rockeurs pour l'aider. On s'amusait toujours à plusieurs. Et tout en avançant, il se mettait à chanter.



AC/DC, son groupe préféré. Il chantait faux mais les paroles pouvaient bien convenir à Kévin. Le Mal correspondait parfaitement à Ethan qui continuait d'avançer. Il semblait déterminé mais l'air dégoûté de l'odeur dégagé par sa victime.

Tu stink, Hampton.

Voila enfin quelques mots sortis de sa bouche pour s'adresser à son souffre-fouleur mis à part son petit passage chanté. La sortie n'était plus très loin. Mais quelque chose le perturba et Ethan baissa ses yeux bleus froid sur sa veste où dégoulinait une moisse à moitié liquide puante, poisseuse et à la couleur glauque. De la boue ! Oui, Rowland n'avait pas réalisé qu'en portant quelqu'un couvert de cette substance, il en aurait aussi sur lui. La logique et lui, ça faisait deux. Horrifié que sa sublime veste en cuir hors de prix, mais qu'il avait eu gratuite, soit tâchée. Il laissa tomber le Paumé comme un vulgaire sac poubelle et ce dernier s'écroula sur le sol lourdement.

AAAAAH ! Ma jacket !! Beurk, elle stinks like toi !

Bien sûr, sa veste était plus importante que Kévin à terre. Il y avait des priorités dans la vie et sa victime n'en était pas une. Surtout comparée à un vêtement qui faisait de lui un rockeur !

B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Hampton
-- Crazy --
Kevin Hampton

Masculin
Nombre de messages : 195
Age : 32
Groupe : Paumés
Coté coeur : Kelly goes my heart !
Localisation : Oups... me suis perdu... XD
Date d'inscription : 04/04/2007

PoP HuMeUr
Votre humeur du moment?:
Gift d'avant Xmas [Hampton] Left_bar_bleue30/100Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty_bar_bleue  (30/100)
Un mot pour votre humeur?: Bof... Avec des bleus partout pas facile de voir la vie en rose...
Loisirs: Lire... fuir Ethan... euh... admirer Kelly !

Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitimeLun 26 Mai - 12:34

Kevin s'étala par terre, ayant juste le temps de mettre ses bras devant son visage pour ne pas manger le bitume. Non mais quel abruti cet Ethan ! Il s'attendait à quoi ? A ce que la boue l'esquive comme le nuage de Tchernobyl l'avait fait avec certains pays ??? Le niveau de crétinisme était tel qu'Hampton manqua lui faire remarquer que s'il ne l'avait pas mis dans la boue, il ne se serait pas sali ! Mais dans sa situation, il préféra se taire. Non pas qu'il soit lâche... quoique... si, il l'était. En même temps devant Ethan, il n'avait jamais riposté... il savait que s'il essayait seulement, le rockeur allait lui faire sa fête comme jamais. Pour être honnête, tout était déjà assez perturbant comme ça. C'était à peine s'il pouvait respirer tellement qu'il avait mal, en plus. Après sa chute dans l'escalier, il avait des douleurs au niveau des côtes, lancinantes. Le nouveau choc contre le sol avait éveillé la souffrance qu'il tentait de contenir. Pourquoi le destin, c'est à dire Ethan, s'acharnait-il autant sur lui ? Hampton ressemblait à une antilope à cet instant précis. Pas au niveau physique bien sûr, plutôt dans son comportement. Il subissait les cruautés de son prédateur naturel sans se défendre... alors qu'un bon coup de corne bien placé, suffirait à l'éloigner légèrement. C'était idiot, et c'était bien pour ça que Rowland le prenait pour cible... Les chiens ne font pas des chats... il fallait bien quelque chose à la portée du rockeur !

Grand point positif !!! Ethan semblait accorder plus d'importance à sa veste qu'à son souffre-douleur officiel !!! Sauvé par la jacket ? Peut-être... il l'espérait ! Si le rockeur décidait de ne pas se salir davantage, nul doute qu'il risquait d'abandonner là. Enfin, Kevin n'y croyait pas trop... Faut dire aussi que le rockeur était un peu comme le père Noël... un beau fumier ! [XD] Veille de fête et voilà que le paumé se retrouvait à l'hosto... résigné à se faire soigner pour ses blessures au lieu de manger la dinde au pied du sapin. En y réfléchissant bien c’était peut-être la façon d’Ethan de lui pourrir la vie aux moments cruciaux. Ce fameux lynchage aurait peut-être pu attendre encore quelques semaines, non ? Oui, certainement mais avec ce grand brun majoritairement abruti, la logique n’était pas de mise. Il écouta le rockeur se lamenter sur sa veste. Savait-il que Kevin tenait également à ses vêtements ??? Non parce qu’entre les coups, les chutes, les mégots de cigarette et la boue, Ethan n’avait aucun scrupule pour les lui bousiller. Une revanche ??? Oui, complètement !!! Mais Kevin était trop gentil et trop bête pour apprécier le spectacle ridiculement drôle qu’offrait son pire ennemi. Il se tourna sur le côté, histoire de ne pas rester face contre terre et regarder la veste du rockeur. C’était lamentable ! Rowland en aurait presque pleuré ! Oui, bon, je sais j’exagère ! Mais il faisait tout un cirque pour un peu de boue qui partirait à l’eau courante. Il suffisait qu’il mette la veste dans la machine à laver et qu’il attende qu’elle sèche.

Un instant, Kevin se demanda si le rockeur savait ce que lave-linge voulait dire… après tout, il s’était bien pris pour Dieu en le soulevant et en pensant ne pas se salir ! Non mais vraiment… avait-il une quelconque notion du mot lessive, essorage ou autre ? C’était peut-être sa sœur qui lui lavait le linge… Hampton savait qu’il en avait une et malgré lui il la plaignait ! C’est sûr, ça devait être un enfer de vivre avec un homme de la préhistoire ! Si on approfondissait les choses, ce n’était pas pour rien qu’Emma le trompait avec un autre. Il était trop bête pour s’en rendre compte visiblement. Au final dans l’histoire, Kevin passait pour la loque humaine servant de paillasson et Ethan pour le débile de service, toujours présent au poste ! En fait, le rockeur souffrait d’une envie perpétuelle de possession… C’était son Emma, sa jacket, ses rangers, son morceau de terrain ! Et même son Kevin vu la façon dont il ne l’oubliait pas ! Le paumé se demanda si le rockeur ne cherchait pas une excuse pour lui faire regretter de lui avoir sauvé la vie. Hampton estimait qu’il avait bien fait, personne ne méritait de mourir comme ça… je vous le disais plus haut, trop bon, trop c*n ! Il aurait du se taire mais, Kevin s’éclaircit la gorge pour parler… et faire ce qu’il maîtrisait à merveille :


- Je suis désolé… je ne voulais pas la salir. Pardon…

Oui et alors ? Ce n’était pas sa faute s’il avait en face de lui un crétin fini !!! Pourquoi ne pas lui cirer les bottes, pardon… les rangers ! Pourtant comme d’habitude, il s’excusait pour quelque chose dont il n’était pas responsable… Et le comble c’est qu’il n’était même pas hypocrite !!! Il était même profondément désolé pour Ethan. Finalement eux deux formaient à eux tout seul un véritable cas social ! L’ami Freud et ses adeptes s’en seraient rendus chauves à force de se tirer les cheveux pour comprendre… enfin, s’ils étaient toujours en vie… Bref ! Kevin avait toujours peur de ce qui pourrait arriver si Ethan s’énervait encore alors, il tenta de calmer la colère qui pouvait très vite fuser… j’ai bien écrit « il tenta », on est jamais sûr du résultat avant d’avoir essayé :

- Pardon… si c’est que de la boue… tu peux la passer sous l’eau. Tu la laisses un peu sécher et tu ne devrais pas avoir de tâches… ni d’odeur… Elle n’a pas séché, encore, donc elle ne restera pas dessus…

C’est alors qu’un rouage se mit en place dans le cerveau désorienté de Kevin. Toujours par terre, appuyé sur le seul coude qui ne lui faisait pas mal, il se rendit compte que ses paroles pourraient être très mal prises ! Parce qu’elle faisait passer Ethan pour un abruti (ce qu’il était mais je pense que vous l’aurez compris…). S’il y avait une chose à éviter, c’était justement ça ! Même s’il allait mettre un moment à comprendre, lorsqu’il s’en apercevrait, nul doute qu’il allait piquer sa crise… ce qui n’arrangerait pas le paumé, déjà copieusement démoli ! Il reprit donc, soudain tétanisé de peur :

- Désolé… je suis archinul… tu le sais déjà… je voulais juste t’aider… pardon… s’il te plait, ne me frappe pas…

Est-ce que Rowland allait accomplir cette volonté ??? Certainement pas parce que dans un sens comme dans l’autre, Kevin avait légèrement dérapé… Il aurait mieux fait de se taire parce qu’en s’excusant, il admettait avoir pensé un instant à ce qu’Ethan soit trop débile pour laver sa veste… Dans les deux cas, avec ou sans excuse, le problème était toujours là… Il croyait bien faire mais à chaque fois qu’il parlait, il s’enfonçait davantage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Gift d'avant Xmas [Hampton] Empty
MessageSujet: Re: Gift d'avant Xmas [Hampton]   Gift d'avant Xmas [Hampton] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gift d'avant Xmas [Hampton]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» Dépot d'arme/avant poste ork
» + Arya Hampton+
» Purifiez votre âme avant le jugement dernier
» La dernière série avant la fin du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POP CITY :: SOUTH POP CITY :: POP FACULTY-
Sauter vers: